You are currently viewing OVS Bordeaux : ce qu’il faut savoir

OVS Bordeaux : ce qu’il faut savoir

Le site de rencontres OVS se démarque des autres sites traditionnels en se concentrant sur les relations amicales. Fort d’un succès fulgurant durant ses 10 premières années, il subit aujourd’hui une baisse d’intérêt suite à un changement drastique de son modèle économique. Voyons plus en détail quels sont les services proposés par OVS, son mode de fonctionnement, et pourquoi sa réputation est en chute libre depuis plusieurs années.

C’est quoi OVS Bordeaux ?

OVS Bordeaux n’est que la déclinaison de OVS pour la ville de Bordeaux. On Va Sortir, ou OVS, est un site internet proposant de participer et organiser des sorties autour de chez soi, dans le but de renforcer son cercle social et se créer de nouvelles amitiés. Ce site permet donc des rencontres autour d’une sortie organisée par les membres eux-mêmes. Activité sportive, culturelle ou de loisir… Le site met en avant l’aspect concret de ces rencontres, et encourage ses utilisateurs à sortir. « Reviens à la vie réelle » est d’ailleurs le slogan phare de l’entreprise.

ovs-site

La communauté OVS

La communauté OVS est présente partout en France et dans d’autres pays européens tels que le Luxembourg, la Belgique ou la Suisse francophone. Une version mondiale, appelée Urbeez, est également active au Québec, au Maroc, en Algérie, dans les DOM-TOM et d’autres pays francophones, et également dans quelques grandes villes comme New York, Los Angeles, Tokyo, Rio de Janeiro, Sydney. Une carte est mise à disposition sur le site pour connaitre tous les emplacements actifs.

Selon les chiffres affichés sur le site internet, OVS Bordeaux c’est : Plus de 19000 membres actifs.

ovs-bordeau-frequentation

Fonctionnement de OVS

Le principe de fonctionnement est le suivant : on s’inscrit sur le site en renseignant son prénom, son pseudo, son adresse mail, son âge, et on remplit une mini biographie pour se présenter. L’ajout d’une photo est facultatif. Une fois l’inscription terminée, on peut voir apparaitre l’ensemble des sorties proposées pour les prochaines semaines, et s’y greffer en fonction de ses préférences, avec un maximum de 12 participants par sortie. Tous les créneaux sont possibles : matin, soir, semaine ou week-end. On peut également proposer des sorties, échanger avec d’autres membres, partager des photos. Certaines activités ou animations sont même proposées par des professionnels. Le moment venu, on peut alors venir jouer à une partie de pétanque, pratiquer de la danse, du vélo, aller au théâtre ou au cinéma, visiter un musée ou participer à une activité artistique. OVS permet à chacun de créer ou diversifier ses activités sociales, autour d’une thématique choisie.

Payant ou gratuit ?

Au début, OVS était totalement gratuit et fonctionnait grâce à la publicité. Peu à peu, le service de messagerie entre les membres est devenu payant pour une modique somme. Il était alors toujours possible de participer à une sortie sans puiser dans son portefeuille (hors coût de l’activité en elle-même le cas échéant). Mais depuis 2019, le site et ses services sont devenus entièrement payants, avec la mise en place d’un système d’abonnement :

  • Abonnement d’1 mois : 39 €
  • Abonnement de 2 mois : 49 € (offre promotionnelle limitée)
  • Abonnement de 3 mois : 79 €
  • Abonnement de 4 mois : 95 €

Les critiques faites à OVS

Malgré une facilité d’utilisation déconcertante et un premier succès florissant avec plus d’un million de membres actifs en 2017, le site a récemment perdu de sa notoriété. Et pour cause, la mise en place depuis 2019 d’un abonnement systématique pour ses nouveaux membres, qu’ils soient particuliers ou professionnels (les anciens membres ne sont pas concernés par cet abonnement). Son créateur, Jérémy Routier, justifie ce changement par la baisse des revenus publicitaires et le coût des frais de gestion du site qui eux n’ont pas changé. À en croire la valeur qu’apporte cette plateforme dans la vie de ses membres, l’entrepreneur considère ce coût comme légitime.

Ce nouvel obstacle financier à l’entrée a fortement impacté le nombre d’abonnés sur la plateforme : en 3 ans, celle-ci en a perdu presque la moitié. Les nouveaux arrivants se font de plus en plus rares, la moyenne d’âge augmente, et les sorties proposées sont de moins en moins fréquentes. Une grande partie des membres ont désormais plus de 50 ans, et sont très souvent d’ailleurs d’anciens membres qui s’étaient inscrits au moment où tout était gratuit.

Des messages et pétitions de mécontentement des ovésiens ont beau avoir été envoyés à l’équipe du site, OVS n’a jamais fait marche arrière.

On reproche également au site son interface qui n’évolue pas rappelant les sites internet des années 2000.

Pour conclure, malgré une utilité indéniable et un succès initial impressionnant, OVS semble être sur une pente descendante suite au passage d’un mode 100% gratuit à un système d’abonnement payant pour tous les nouveaux membres. Pour retrouver OVS Bordeaux, c’est par ici https://bordeaux.onvasortir.com/.

Laisser un commentaire