Actualités Europe

tl_files/image-contenu/Bannière Twitter.png

.

TAFTA / TTIP : vérités et contrevérités

Comme jadis le traité constitutionnel européen ou l’accord multilatéral sur les investissements, le Traité transatlantique suscite inquiétudes et interrogations qui donnent corps, avec plus ou moins de raison, à une série de contrevérités et de fantasmes chez les politiques comme dans la société civile. Revue de détail des affirmations qui ne sont cependant pas toutes dénuées de fondement.

- Le TTIP donne trop de pouvoir aux multinationales

- Le traité est négocié dans la plus complète opacité

- Les droits des consommateurs vont être bafoués

- Les droits des travailleurs et les emplois sont menacés

A lire sur le site des Echos : http://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/021876519372-contreverites-et-fausses-polemiques-autour-du-ttip-1217304.php#xtor=CS1-25

LE CONSEIL DE L'EUROPE

Que fait-il, quel est son rôle ?
Venez le découvrir : https://edoc.coe.int/…/6918-pdf-conseil-de-l-europe-points-…

#‎Consultation‬ citoyenne sur l'avenir de l’UE


L’Union européenne, confrontée à de multiples défis et menaces, est aujourd’hui plus fragile que jamais. Elle a besoin d’un élan nouveau, qui ne pourra venir que de ses citoyens.
Qu’attendre de l'Union européenne? Qu’apporte-t-elle à chacun au quotidien ? Faut-il plus, moins d’Europe ?
L' Assemblée nationale ouvre une consultation citoyenne en ligne jusqu’au 29 avril 2016.
http://www2.assemblee-nationale.fr/…/etat-et-perspective-de…

Aide aux projets de jeunes - European Youth Award (EYA)

Ces prix s'adressent aux jeunes innovants de moins de 30 ans (nés après le 1er janvier 1983), des Etats membres du Conseil de l'Europe, Biélorussie ou du Kosovo.

Les jeunes peuvent soumettre des projets entrant dans les catégories suivantes :
1. Vie saine
2. Apprendre intelligemment
3. Créer du lien entre les cultures
4. Un monde vert
5. Citoyenneté active
6. Argent
7. Innovation ouverte
8. Catégorie spéciale 2016 : migrations, intégration, inclusion, réfugiés

Il y aura 3 gagnants par catégorie, qui seront invités au festival EYA à Graz, en Autriche, du 18 au 21 novembre 2016.

Date limite : 15 juillet 2016
En savoir plus : http://www.eu-youthaward.org

Festival VITAMOB ! Expériences de mobilité européenne - MFR

Le mardi 24 mai 2016

Lieu : 33607 Pessac

Festival VITAMOB ! Expériences de mobilité européenne - MFR

La Fédération Régionale des Maisons Familiales Rurales (FRMFR) Aquitaine-Limousin et les MFR d’Aquitaine organisent le 24 mai 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne les 10 ans du Festival des Expériences de Mobilité Européenne et Internationale.

Chaque année depuis 2006, les MFR valorisent les expériences de Mobilités (stages dans des entreprises européennes ou mondiales) réalisées par les jeunes et les équipes pédagogiques. En effet, pour les MFR il semble primordial d’offrir un temps collectif de partage et d’échange sur les vécus d’expériences pour que chaque bénéficiaire puisse prendre la mesure de la richesse de cette rencontre inter-culturelle et professionnelle de 2 semaines à 6 mois et de son impact à moyen et long terme. Il s’agit aussi de montrer qu’il est possible de « Réussir Autrement » au travers des dispositifs européens de mobilité, des services civiques et de « l’Année Autrement » que les MFR sont en train de mettre en place.

Ainsi une journée de regroupement régional est organisée durant laquelle des activités sont proposées sous la forme de forums, de restitutions vidéos, d’ateliers cuisine ou de témoignages. Cette journée est également ouverte au public (associations, lycées, organismes de formation...) de manière à partager les expériences et à développer ces initiatives.

Vous trouverez le programme de cette journée ci-dessous :

9h - 10h15 : Accueil des participants et installation des stands

10h30 - 10h50 : Mots de bienvenue et lancement des festivités

11h - 12h : Découverte des expériences de mobilité dans les différents espaces

12h15 - 13h30 : Déjeuner

13h40 - 14h : L’Année Autrement - Témoignages

14h15 - 15h15 : Découverte des expériences de mobilité dans les différents espaces

15h30 - 16h : Célébration des 10 ans de mobilité en MFR & La mobilité dans la Grande Région

16h - 16h10 : Remise des Europass et Clôture

Contact : severine.gallais@mfr.asso.fr

Joli moi de l'Europe : notre programme !

L'Europe c'est possible !

Du lundi 2 mai 2016 au mardi 31 mai 2016

Lieu : 33000 Bordeaux

L'Europe c'est possible !

Exposition pour promouvoir la mobilité européenne des jeunes : Claire et attractive, cette exposition a pour objectif de susciter l’intérêt des jeunes sur l’Europe et de les aider à trouver leur place au sein de l’Europe. Elle contient de nombreuses pistes sur les possibilités de partir.

Constituée de sept panneaux, elle couvre les thèmes suivants :

* Papiers, protection sociale, logement, transport et financement

* Travailler en Europe

* Etudier en Europe

* Faire un stage en Europe

* Etre volontaire en Europe

* Réaliser un projet en Europe

* Echanger avec de jeunes européens

Chaque panneau suit la même structure : pourquoi ? comment ? témoignage, sites utiles.

Cette exposition au sein du Centre Régional Information Jeunesse (CIJA) pourra être accompagné de conseils et d’informations complémentaires sur la mobilité.

Contact : europedirectaquitaine@cija.net

RDV de la mobilité Europe Direct

Du mercredi 4 mai 2016 au lundi 23 mai 2016

Lieu : 33000 Bordeaux

RDV de la mobilité Europe Direct

Vous avez envie de partir ? pour vos études, pour réaliser un projet, pour découvrir de nouveaux horizons, pour travailler, faire un volontariat ?

Nous vous proposons de prendre un RDV individuel pour venir parler de votre projet et obtenir toutes les informations que vous chercher !

Sur rendez-vous (europedirectaquitaine@cija.net ou 05 56 56 00 40) les mercredi 4 mai, mardi 10 mai, vendredi 20 mai et lundi 23 mai !

Contact : europedirectaquitaine@cija.net

Atelier mobilité européenne et internationale au CIJA

Le jeudi 19 mai 2016

Lieu : 33000 Bordeaux

Le centre Europe Direct organise une réunion collective d’information sur la mobilité en Europe et à l’international : vous voulez partir en volontariat (SVE, VSI, VIE, VIA, service civique à l’international...), pour travailler, en stage, au pair, pour améliorer votre anglais, pour vos études, pour découvrir de nouveaux horizons... Venez participez à notre atelier avec Cool’eurs du Monde, Concordia et l’IFAID Inscription obligatoire par mail europedirectaquitaine@cija.net ou par téléphone au 05 56 56 00 40

Contact : europedirectaquitaine@cija.net

L'information Jeunesse vous inspire !

A l’occasion de son 30ème anniversaire, Eryica - European Youth Information and Counselling Agency fête son 30ème anniversaire cette année.
A cette occasion, elle lance la campagne YOUTH INFORMATION INSPIRES YOUth et invite les jeunes, les professionnels de l'IJ et leurs partenaires à illustrer :

Comment l'Information Jeunesse les a inspirés
Ce qui a changé pour eux grâce à l'Information Jeunesse

Publiez votre création sur European Youth Information Day avant le 18 avril 2016 ! ‪#‎eryica30‬
Plus d'infos sur http://bit.ly/1VtGPeY

Carte professionnelle européenne

Depuis le 18 janvier dernier, la carte professionnelle européenne (European Professional Card, EPC) est une procédure électronique permettant de faire reconnaître des qualifications professionnelles dans un autre pays de l'   (UE). Ce système est plus simple, plus rapide et plus transparent que les procédures classiques de reconnaissance des qualifications: il permet de suivre les demandes de reconnaissance en ligne et de réutiliser des documents déjà téléchargés pour introduire de nouvelles demandes dans plusieurs pays.

À l'heure actuelle, la procédure EPC s'applique
uniquement aux professions suivantes :

- Infirmiers responsable de soins généraux
- Pharmaciens
- Kinésithérapeutes / physiothérapeutes
- Guides de montagne
- Agents immobiliers

Pour les autres professions, les procédures classiques de demande de reconnaissance des qualifications restent d'application. Le système de la carte professionnelle européenne pourrait ultérieurement être disponible pour d'autres professions.
http://europa.eu/youreurope/citizens/work/professional-qualifications/european-professional-card/index_fr.htm

ESN Besançon recrute sur un poste de chargé de mission

Afficher l'image d'origineESN Besançon, l'association des étudiants internationaux de Besançon recrute sur un poste de chargé de mission en CDI (35h/semaine) sur l'engagement social des étudiants internationaux (SocialErasmus).

Le poste consiste à développer des projets visant à mieux intégrer les étudiants internationaux de Besançon auprès de la population locale, en lien avec l'équipe bénévole.

Vous trouverez l'offre d'emploi détaillée sur le site internet de l'association www.erasmus-besancon.com, les candidatures sont acceptées jusqu'au 11 avril, et le poste est à pourvoir à partir de début mai 2016.

Un nouvel Erasmus+ pour l'apprentissage : l'appel à propositions vient d'être publié

L'appel à propositions du projet pilote "Mobilité européenne et apprentissage" a été publié par la Commission européenne. Les soumissionnaires ont jusqu'au 15 avril pour envoyer leurs projets qui devront servir l'objectif de "développer la citoyenneté européenne et les compétences à travers l'intégration des jeunes sur le marché de l'emploi". La mise en œuvre du projet pilote devra débuter dès septembre 2016.

Prenez connaissance de l'appel à propositions : http://ec.europa.eu/social/main.jsp…

Réunion de présentation du programme LIFE 2014-2020

logo Lifecomme chaque année, le Ministère de l'environnement de l'énergie et de la mer et le Ministère du logement et de l'habitat durable organisent une réunion d'information sur le programme européen LIFE.  Cette réunion aura lieu le lundi 11 avril 2016 à la Défense (auditorium de la tour Sequoia) .

LIFE est un instrument financier européen qui vise à mettre en œuvre, sur la période 2014-2020, les politiques et la législation de l'Union européenne dans les domaines de l'environnement et du climat. Il est ouvert aux acteurs publics comme privés.

L'objectif de la réunion du 11 avril sera de présenter la programmation 2014-2020 du programme LIFE et notamment les conditions d'éligibilité, techniques et financières, permettant de répondre à l'appel à proposition 2016, qui sera publié le 19 mai. La session d'information permettra également de faciliter le partage d'expériences sur le processus de candidature et de mise en œuvre des projets.

Nous vous remercions par avance de votre relais sur cet évènement auprès des acteurs de vos territoires et nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien cordialement,
Les points de contact nationaux LIFE

******    ******    ******    ******


Informations pratiques :
pour s'inscrire, il suffit d'envoyer ses : nom, prénom, mail, fonction et organisme à l'adresse suivante : lifeplusfrance@developpement-durable.gouv.fr

Cette journée d'information aura lieu Tour Sequoia à la Défense (métro/RER : la Défense).

Le programme suivra le déroulement suivant :
9h30 : accueil /ouverture
10h15 : présentation générale du programme
10h45 : présentation des projets traditionnels
11h30 : retour d'expérience de porteurs de projets
13h15 - 14h : temps d'échange / networking
14h : le rôle des points de contacts nationaux
14h15 : l'assistance proposée par le ministère
14h45 : retour d'expérience de porteurs de projets
15h30 : présentation des instruments financiers
16h : présentation des projets intégrés
16h45 : clôture

Toutes les informations relatives à cet évènement seront mises en ligne prochainement sur le site internet du Ministère de l'environnement de l'énergie et de la mer

Face à la crise des réfugiés, les Français attendent des solutions européennes

Selon un sondage Eurobaromètre mené en France du 7 au 16 novembre 2015 par l'institut TNS Sofres pour la Commission européenne, les Français interrogés attentent des solutions européennes face à l'afflux des réfugiés.

Dans un contexte marqué par une importante crise migratoire, la hiérarchie des priorités européennes a été bouleversée aux yeux des Français. Désormais, l'immigration est considérée comme le principal problème auquel doit faire face l'Union européenne : elle est mentionnée en premier par 49% des Français, soit une hausse de 15 points par rapport au printemps 2015, suivie par le terrorisme (27%),  la situation économique (22 %) puis le chômage (22% également).

 64% des Français interrogés se déclarent favorables à une politique européenne commune en matière de migration (4 points en dessous de la moyenne des pays européens) et 27% y sont opposés. Cette appréciation varie en fonction de la sensibilité politique : 81% des sympathisants de gauche souhaitent une politique européenne commune en ce domaine contre 58% des sympathisants de droite. Les Français plaident très majoritairement pour la mise en place de mesures supplémentaires pour lutter contre l'immigration illégale en provenance de pays extra-européens. Et, pour eux, l'Union européenne constitue l'échelon approprié pour instaurer de telles mesures : 34% jugent qu'il est préférable qu'elles soient prises au niveau de l'UE contre 19% au niveau national (et 30% aux deux niveaux). Les Français ne différent donc pas, sur ce point, de la moyenne européenne (32% des Européens se prononcent pour des mesures au niveau de l'UE, 21% au niveau national et 36% aux deux).

Quand on interroge les Français sur les priorités à l'échelle nationale, le chômage demeure la première préoccupation des Français (54%,-11 points), même si ce résultat est en recul par rapport à l'immigration et au terrorisme. L'immigration progresse en effet parmi les sujets auxquels la France doit faire face (22%, +10 points, en deuxième position), comme le terrorisme (18%, +5 points, en troisième position).

L'Eurobaromètre montre également que le sentiment de citoyenneté européenne reste stable. 61 % des personnes interrogées ont le sentiment d'être citoyens de l'UE  (à comparer avec les chiffres plus élevés obtenus en Allemagne : 74 % et en Espagne :75%).

Enfin, les Français se sentent mal informés sur les questions européennes (seuls 24 % d'entre eux s'estiment bien informés). La télévision reste la première source d'information sur les questions européennes; les réseaux sociaux sont davantage considérées comme des moyens d'expression.

 Cette enquête « Eurobaromètre 84 » a été réalisée en France du 7 au 16 novembre 2015 par l'institut TNS Sofres auprès d'un échantillon représentatif de 1 026 personnes. Sur ces 1026 personnes interrogées, 926 (soit 90% de l'échantillon) l'ont été entre le 7 et le 13 novembre, soit avant les attentats de Paris du 13 novembre au soir. Les sondages Eurobaromètre « Standard » sont effectués deux fois par an, au printemps et à l'automne, pour le compte de la Commission européenne. Ils sont menés dans les 28 Etats membres de l'Union européenne, dans cinq pays candidats (Albanie, Ancienne République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie) et dans la Communauté chypriote turque située dans la zone non contrôlée par le gouvernement de la République de Chypre. Dans chaque pays, un questionnaire est soumis à un échantillon représentatif de la population âgée de 15 ans ou plus, interrogé en face-à-face.

 

Le Comité européen des régions (CdR) invite les citoyens à participer à des événements publics locaux et régionaux pour parler de l'Union européenne!

Ces événements peuvent être organisés dans les États membres en partenariat avec des membres du CdR, en leur qualité d'«ambassadeurs de l'UE à l'échelon local», avec des villes, des provinces, des régions et leurs associations nationales, ainsi qu'avec des réseaux et d'autres institutions de l'UE.

Les candidatures sont ouvertes si vous souhaitez organiser, en 2016, des événements locaux qui correspondent aux priorités politiques, critères de sélection et principaux objectifs du CdR et ont pour but de:

  • faire participer les citoyens, en particulier les jeunes, à un dialogue bilatéral sur des thématiques européennes, en exprimant les intérêts et les attentes des territoires de l'UE,
  • contribuer aux travaux législatifs du CdR, au travers de débats locaux sur la législation de l'UE en cours d'élaboration et ses effets potentiels sur les régions et les villes,
  • favoriser l'échange de connaissances et de bonnes pratiques entre les villes et les régions,
  • renforcer la coopération avec les autres institutions de l'UE, en particulier les représentations de la Commission européenne, les bureaux d'information du Parlement européen et le réseau des centres d'information Europe direct dans les États membres..

Pour en savoir plus, cliquez ici et devenez partenaire du CdR pour votre événement local!

http://www.cor.europa.eu/fr/events/Pages/cor-local-events.aspx?utm_source=Newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=France&_cldee=ZXVyb3BlZGlyZWN0YXF1aXRhaW5lQGNpamEubmV0&urlid=5

Les villes, facteurs essentiels d’innovation: le prix de «Capitale européenne de l’innovation» pour l’année 2016

http://www.cor.europa.eu/en/news/PublishingImages/i-capital-poster.pngLorsque le concours de «Capitale européenne de l’innovation 2016» a été lancé en juillet 2015, le président du CdR, M. Markku Markkula a déclaré que: «les villes et les régions sont les moteurs de l’innovation ouverte – une croissance fondée sur une interaction étroite et des processus de cocréation inclusive, qui associent les citoyens, les universités, les entreprises et le secteur public».

Neuf villes, qui sont parvenues à stimuler l’innovation de manière remarquable, ont atteint la phase finale du concours de «Capitale européenne de l’innovation 2016». La liste des candidates encore en lice a été annoncée le 21 janvier par la Commission européenne.

Les neuf finalistes sont:
• Amsterdam (NL) – pour avoir adopté une approche ascendante, fondée sur la croissance intelligente, les jeunes entreprises innovantes, la qualité de vie et l’innovation numérique sociale;
• Berlin (DE) – pour les laboratoires urbains vivants, où sont expérimentées des solutions innovantes dans le domaine des technologies de l’information et des communications;
• Eindhoven (NL) – pour avoir associé technologie numérique et créativité dans son système d’éclairage urbain intelligent, pionnier sur le marché mondial;
• Glasgow (UK) – pour son modèle d’innovation reproductible, qui repose sur des partenariats entre les entreprises, le monde scientifique et les communautés locales;
• Milan (IT) – pour avoir renforcé l’inclusion sociale et développé de nouveaux modèles en matière de prestation de services publics, afin de créer davantage de possibilités d’emploi;
• Oxford (UK) – pour son idée de partager publiquement son savoir encyclopédique au sein de son écosystème de l’innovation de classe mondiale;
• Paris (FR) – pour sa stratégie fondée sur l’innovation ouverte, la connectivité et l’ingéniosité, dans le but de faire de la ville une plateforme mondiale pour les jeunes entreprises innovantes;
• Turin (IT) – pour ses modèles d’innovation ouverte, qui favorisent les jeunes entreprises d’innovation sociale et engendrent de nouveaux débouchés commerciaux pour les innovations urbaines;
• Vienne (AT) – pour ses stratégies dans les domaines des TIC et de l’innovation, qui s’appuient sur une approche axée sur les citoyens et des initiatives à long terme dans les domaines de l’économie, l’éducation, la recherche et la technologie.

Contexte:
Le concours de «Capitale européenne de l’innovation 2016» a été lancé en juillet 2015. Cette année, 36 villes de 12 pays se sont portées candidates pour succéder à Barcelone, lauréate de la première édition du concours en 2014. Ce sont des villes de plus de 100 000 habitants, situées dans les États membres de l’UE et les pays associés à Horizon 2020, le programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation. Les noms de la ville et de celles qui occuperont les deuxième et troisième places seront annoncés au printemps 2016.

Pour de plus amples informations:
La capitale européenne de l’innovation – iCapitale

Nouvelle page facebook pour les centre d'Information Europe Direct en Aquitaine Limousin Poitou Charente

Les 6 centre d'Information Europe Direct de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou Charente travaillent ensemble depuis longtemps. Nous avons décidé de créer une page facebook commune pour vous informer encore mieux des actualités, événements... sur ce nouveau territoire.

Europe Direct est un réseau labellisé par la Commision Européenne pour offrir un service de proximité à tous les citoyens pour répondre à leurs questions sur l'Union Européenne, son fonctionnement, ses institutions et ses aides. Nous organisons souvent des manifestations pour rapprocher l'Europe des citoyens, éditons des documents, relayons les campagnes européenne, vous proposons de la documentation, prêt d'exposition, animation auprès de différents publics...

Alors rejoignez-nous sur facebook, suivez-bnous et likez-nous !!

https://www.facebook.com/Europe-Direct-Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Offre de stages Erasmus+ 2016 ...en Europe !

Publics :
Jeune en formation continue et formation diplômante, jeune titulaire du BAC 2015, jeune titulaire d'une formation continue et formation diplômante 2016, jeune en formation IRTS,  jeune diplômé de moins de 1 an,  demandeur d'emploi titulaire d'une formation ou d'un diplôme de moins de 1 an, etc
 
Il nous reste des places pour un stage de :
3 mois, 2 mois ou 1 mois !!!!!!!!!!!!!!!
 
*départ en mars-avril-mai : inscription et préparation en février
*départ en avril-mai : inscription et préparation en mars
*départ en mai : inscription et préparation en avril
 
Destinations :
DEPART 1er mars, 1er avril 2016
2 stages en Espagne (Madrid ou Valence)
4 stages en Allemagne (Berlin ou autres villes)
3 stages en Pologne (Cracovie ou autres villes)
2 stages en Bulgarie (Varna ou autres villes)
2 stages en Lituanie (ou Slovénie, Croatie, Estonie Turquie, Moldavie, Roumanie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Macédoine, Malte, Slovaquie)
....et d'autres destinations à choisir...!?
 
Inscription et dépôt de candidature (CV+lettre de motivation) :

erasmus@cemea-aquitaine.asso.fr

Consultation ouverte : Évaluation de la génération 2013-2017 des centres d'information Europe Direct!

Le réseau des Centres d’information Europe Direct (CIED) est l’un des principaux instruments dont dispose la Commission européenne pour nouer le dialogue avec les citoyens sur des thèmes européens au niveau local et régional. Il existe des centres dans tous les États membres de l’UE. Ils ont pour mission d'informer les citoyens européens au niveau local et régional en mettant à leur disposition des informations sur l’UE, en les renvoyant à des sources d’information spécialisées et en les orientant vers d’autres services et réseaux.

Une consultation publique est ouverte du 10/02/2016 au 04/05/2016 et va permettre à la Commission européenne de disposer d'informations sur la manière dont les centres sont perçus et utilisés par les citoyens en Europe.

N'hésitez pas à participer!
http://ec.europa.eu/dgs/communication/take-part/consultations/2013-2017-edics_fr.htm

Joli mois de l’Europe en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes : appel à initiatives 2016

1200x600 JME016

Mieux faire connaître l’intervention de l’Europe au niveau local et inviter le grand public à découvrir une Europe du quotidien : c’est l’aventure du Joli mois de l’Europe qui proposera cette année au grand-public, plus de 100 évènements en mai, sur tout le territoire de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.
Pour tout savoir : http://laregion-alpc.fr/joli-mois-de-leurope-en-alpc-ledit…/

Forum sur L'Europe et les projets d'investissement le 15 mars 2016 à Bordeaux

logo confrontations.org

A l'initiative de Confrontations Europe, la Commission européenne et l'agence Erasmus + France, le forum donnera la parole aux acteurs du territoire sur les opportunités d'investissement dans le cadre du plan Juncker et sur la place des projets sur les territoires avec un focus particulier sur l'investissement dans le capital humain.

Pour en savoir plus et vous inscrire : http://www.confrontations.org/fr/conferences/2015/2619-conference-l-europe-et-vos-projets-d-investissements-forum-de-bordeaux

 

Un grand jeu éducatif sur les valeurs de l’Europe !

Votre centre d'information Europe Direct au CIJA vous propose un nouveau jeu. Ce jeu de l'oie créé par le Conseil de l'Europe s'adresse à des enfants de 9 à 12 ans. Il a pour but de leur faire découvrir 6 valeurs défendues en Europe : diversité et non discrimination, égalité homme/femme, élections libres/droit de vote, justice équitable, liberté d'expression et abolition de la peine de mort. A travers ce parcours et des réflexions autour de questions sur ces thématiques, les enfants, aidés d'un adulte, réfléchissent et trouvent leurs réponses.

Nous pouvons vous prêter ce jeu pour faire une animation dans votre classe, centre de loisir, activité TAP... ou vous pouvez nous solliciter pour venir faire une animation dans votre structure !

Concours d'idées pour citoyens européens On y va – auf geht's – let's go!

Vous faites partie d’un tandem franco-allemand et vous souhaitez élargir votre coopération à un autre partenaire européen ?

Vous habitez dans un pays européen et souhaitez réaliser un projet avec des partenaires français et allemands ?

Vous recherchez une subvention pour un projet transnational, innovant et qui sert l’intérêt général ?

Vous voulez participer au vote pour déterminer quels projets recevront une subvention ?

Alors le concours „On y va – auf geht’s – let’s go!“ est fait pour vous !
http://www.on-y-va-ensemble.eu/

Appel à projet de la Représentation de la Commission Européenne en France

La Représentation en France de la Commission européenne lance la première tranche de son appel à propositions visant à identifier et soutenir des projets qui accompagnent et amplifient la communication institutionnelle sur l’Europe en France.

Date limite pour postuler : 21 mars 2016

L'appel à propositions "Actions et événements de la presse et société civile sur l’UE" vise à  identifier  et  soutenir  des  projets  qui  accompagnent  et  amplifient  la  communication
institutionnelle sur l’Europe en France. Cet appel à propositions est lancé dans le cadredu  Partenariat  stratégique  sur  la  communication  sur  l’UE  entre  les  institutions européennes et les autorités françaises et dans le cadre des actions de communication de la Représentation en France de la Commission européenne visant à soutenir les projets de la  société  civile.  Il s’inscrit également dans le cadre du renouvellement des institutions européennes de 2014. Dans  cet  appel,  le  soutien  s'entend  comme  un  appui  moral  et  financier,  ce  dernier  étant limité  et  ayant  pour vocation de mettre en œuvre une action précise des bénéficiaires venant  en  réponse  aux  priorités  mentionnées  ci-dessous.    Les  actions  et  événements pourront   bénéficier   du   patronage   conjoint   de   la Représentation   en   France   de   la Commission européenne, du bureau du Parlement européen en France et du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.
Le présent appel est le premier d’une série de deux. Il vise à soutenir des projets qui se dérouleront en  France à  partir  de la  date  de  dépôt  de  la  demande  de  subvention  et pour  une  durée  de  douze  mois  à  compter  de  la  signature  de  la  décision  ou convention  de  subvention.
Il  concernera  notamment  des  projets en  lien  avec  les grandes  priorités  de  la  Commission  européenne (en  particulier  le  plan  européen d’investissement)  ou  capitalisant  sur  des  actions  de  communication  sur  l’Union européenne menées dans le cadre de la fête de l’Europe, du Joli Mois de l’Europe, ou du championnat d’Europe de football qui se tiendra en France du 10 juin  au  10 juillet 2016 (Euro 2016).

Pour en savoir plus et présenter votre projet : http://ec.europa.eu/france/news/2016/ap_patronages_1_fr.htm

C'est quoi le Brexit ?

Résultat de recherche d'images pour

On ne cesse d'en parler aux infos, Brexit ou pas Brexit....accord, négociation... mais c'est quoi en fait le Brexit ?

Tout d'abord le terme "Brexit" est la contraction de "British exit", c'est à dire le départ du Royaume Uni de l'Union Européenne.

En 2015, le Royaume Uni a fait part au Conseil européen d'exigence pour rester dans l'Union Européenne. Ces exigences concernent la libre circulation et l'immigration, la monnaie, les choix souverains des états membres et le marché unique.

De nombreuses négociations ont débouché sur un accord de statut spécial pour le Royaume Uni. Toutefois, le Premier Ministre Britanique, David Cameron a maintenu un référendum, qui aura lieu en juin 2016, pour fixer la sortie ou non du Royaume Uni del'Union Européenne.

Pour en savoir plus : http://www.touteleurope.eu/actualite/qu-est-ce-que-le-brexit.html

http://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2016/02/19-euco-conclusions/

Pôle Emploi International / EURES Biarritz vous propose des ateliers pour vous aider à préparer et concrétiser votre démarche de mobilité…

« S’organiser pour travailler à l’étranger » : Se poser les bonnes questions, s'informer sur la protection sociale, identifier les sources d’informations et prendre connaissance des programmes de mobilité.

Le 3 février, de 8h45 à 12h15 à l'Agence Pole Emploi de Lons, 2 rue Pierre Gilles de Gennes 64147 LONS
et le Le 15 février, de 9h à 12h à l'Agence A2S Biarritz Forêt
15 allée de la Forêt - Viaduc de la Négresse - 64200 BIARRITZ

« Vivre et travailler au Canada » : Présenter les opportunités d’emploi et les procédures d’immigration par territoire et province. Lister les organismes utiles. Le 3 février, de 13h15 à 16h à l'Agence Pole Emploi de Lons, 2 rue Pierre Gilles de Gennes 64147 LONS

« CV, lettre de motivation et entretien en anglais » : Aider à la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation en anglais et simulations d’entretien. Les candidats doivent si possible venir avec CV et lettre imprimés.
Le 24 février, de 9h à 12h à l'Agence A2S Biarritz Forêt
15 allée de la Forêt - Viaduc de la Négresse - 64200 BIARRITZ

Inscription obligatoire avec votre numéro d’identifiant,
auprès de votre agence ou via le Pôle Emploi International :
nicolas.beal@pole-emploi.fr / Téléphone : 05 59 46 33 23

Jeu-concours Euroscola - Tentez de gagner une journée de visite du Parlement européen avec votre classe !

Le Bureau d'information en France du Parlement européen va lancer un jeu-concours, sous la forme d'un quiz, à destination des classes de 2nde et 1ère des lycées de France métropolitaine. Ce concours aura lieu du 7 mars 2016 (7h00) au 17 mars 2016 (19h30). Les gagnants auront l'opportunité de partir à Strasbourg découvrir le Parlement européen le temps d'une journée.

Pour vous préparer, une phase d'entraînement est d'ores et déjà disponible. Alors, tous à vos claviers !


Pour en savoir plus cliquez sur ce lien

La Commission propose de renforcer l'échange des casiers judiciaires sur les ressortissants de pays tiers

Strasbourg, le 19 janvier 2016
La Commission a proposé aujourd'hui de faciliter l'échange, à l'intérieur de l'Union, des casiers judiciaires des ressortissants des pays non membres de l'UE, en complétant le système européen d'information sur les casiers judiciaires (ECRIS).
La Commission a proposé aujourd'hui de faciliter l'échange, à l'intérieur de l'Union, des casiers judiciaires des ressortissants des pays n'appartenant pas à l'UE, en complétant le système européen d'information sur les casiers judiciaires (ECRIS). Il s'agit d'une action clé du programme européen en matière de sécurité, qui vise à renforcer la coopération entre les autorités nationales en matière de lutte contre le terrorisme et les autres formes graves de criminalité transnationale. Cette initiative permettra d'exploiter tout le potentiel de l'ECRIS, qui est déjà largement utilisé pour échanger des informations extraites des casiers judiciaires des citoyens de l'Union.

Pour en savoir plus : Système européen d'information sur les casiers judiciaires (ECRIS)

an Sebastian et Wroclaw, capitales de la culture 2016

http://dss2016.eu/images/orokorra/dss2016eu_frr.pnghttp://www.wroclaw2016.pl/app/views/img/logo-esk.png

San Sebastian et Wroclaw sont les capitales européennes de la culture pour 2016. Les festivités ont été  lancées le 17 janvier à Wroclaw et le 23 à San Sebastian...

Pour en savoir plus : http://www.wroclaw2016.pl/

http://dss2016.eu/fr/

Lancement officiel de la présidence néerlandaise du Conseil de l'Union européenne

photo non dispoLe 1er janvier, les Pays-Bas ont succédé au Luxembourg à la présidence semestrielle du Conseil de l'Union européenne qui est articulée autour de quatre priorités - les questions migratoires et de sécurité ; l'innovation et l'emploi ; la stabilité financière ; et les enjeux énergétiques et climatiques. La Commission européenne s'est rendue le 7 janvier à Amsterdam afin de marquer le lancement officiel de la présidence néerlandaise...

Pour en savoir plus sur la présidence néerlandaise : http://francais.eu2016.nl/

 

Proposition d'un Acte européen pour l'accessibilité

Le 2 décembre, veille de la Journée internationale des personnes handicapées, la Commission européenne a présenté une proposition de directive, ou "Acte pour l'accessibilité", visant à établir des exigences communes en matière d'accessibilité pour certains produits et services clés. La directive couvrirait notamment les distributeurs de billets et services bancaires, les ordinateurs, le transport, les services audiovisuels, le commerce électronique, etc. Ces règles communes devraient permettre un meilleur fonctionnement du marché intérieur européen, et s'appliqueront notamment dans le cadre de l'utilisation des fonds de l'UE et la réglementation européenne sur les marchés publics. Une "clause de bon sens" est prévue afin d'éviter que les petites et microentreprises ne se voient imposer une charge disproportionnée.


Une telle proposition était attendue depuis 2011, mais elle s'était heurtée à l'opposition de certains Etats membres. La directive doit à présent être adoptée conjointement par le Parlement et le Conseil pour entrer en vigueur, à la suite de quoi les Etats auraient deux ans pour la transposer dans leur droit national, et six ans pour appliquer les mesures prévues.

En savoir plus

TTIP: le Secrétaire américain à l'Agriculture à Bruxelles

Tom Vilsack, le Secrétaire américain à l'Agriculture, était à Bruxelles les 30 novembre et 1er décembre derniers. Il a notamment échangé avec la commission de l'Agriculture du Parlement européen (PE) et est intervenu aux côtés du Commissaire Phil Hogan lors d'une conférence organisée par la Commission européenne sur les perspectives agricoles. La question du futur accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis (TTIP) était au cœur des préoccupations exprimées lors de ces différents échanges, en particulier du côté européen concernant les questions sanitaires mais aussi les indications géographiques (IG). Eric Andrieu (S&D), député européen de la circonscription du Sud-Ouest de la France, a ainsi pu attirer l'attention du Secrétaire américain, lors du débat au PE, sur l'importance d'une protection des IG dans un futur accord.

Lors de ses interventions, Tom Vilsack a pu souligner la diversité de l'agriculture américaine, à la fois dans les tailles d'exploitations, les types d'opérateurs, les procédés de transformation. Il a également insisté sur les défis auxquels ce secteur est confronté, en particulier celui d'assurer la sécurité alimentaire mondiale dans un contexte où la population ne cesse de croitre. Sur ce point, l'augmentation sans précédent de la classe moyenne sur le continent asiatique a été, à plusieurs reprises, pointée comme une opportunité pour le secteur. Le commerce est ainsi une partie de la réponse à ce défis, et c'est à ce titre qu'il est indispensable que le secteur agricole fasse partie des négociations commerciales. Selon lui, un futur TTIP sans volet agricole n'obtiendrait pas l'accord du Congrès américain, même si les défis restent nombreux et que le secteur agricole sera, comme souvent dans de telles négociations, l'ultime volet sur la table des négociations.

Parmi les sujets agricoles sensibles identifiés par T. Vilsack dans le cadre du TTIP se trouve la question des Indications géographiques, qui a été soulevée également par de très nombreux députés européens de la commission de l'Agriculture lors de leurs échanges avec le Secrétaire américain, ainsi que par le Commissaire Hogan. Mais pour T. Vilsack, si les systèmes sont différents (IG en Europe et marques commerciales aux Etats-Unis), leur objectif est le même. Il a reconnu que certains noms de fromages par exemple étaient utilisés depuis longtemps aux Etats-Unis et étaient à ce titre devenus des noms génériques, citant à titre d'exemple le parmesan et la mozzarella. Tout en reconnaissant la sensibilité de cette question sur laquelle les négociations sont toujours en cours, il a précisé qu'une solution pourrait être trouvée dans l'étiquetage de ces produits. De manière plus générale il est revenu régulièrement dans ses propos sur l'importance de l'information communiquée aux consommateurs (OGM, IG, BIO,  traitement sanitaire et phytosanitaire). A ce dernier de choisir en connaissance de cause et aux producteurs de s'adapter à la demande. Face aux craintes exprimées quant à la puissance du secteur agricole américain dans un futur accord commercial, le secrétaire américain a souligné à plusieurs reprises la haute valeur ajoutée des produits agricoles européens, susceptibles de trouver une demande en augmentation sur le continent américain, à laquelle l'offre nationale pourrait ne pas répondre en totalité (la production biologique par exemple).  

Pour Tom Vilsack, la solution pour un volet agricole satisfaisant au sein du TTIP est à rechercher non dans la mise en place de systèmes identiques mais de systèmes équivalents. Le Commissaire P. Hogan a quant à lui précisé, lors de son intervention le 1er décembre, que pour remporter l'adhésion européenne, le TTIP devra garantir un véritable accès au marché américain, pointant notamment à nouveau la question des "pics tarifaires et barrières douanières" et la protection des IG européennes.
 
En savoir plus


Premier appel à projets pour les Actions innovatrices dans le domaine du développement urbain durable

Le 15 décembre s'est ouvert le premier appel à projets visant à financer des Actions innovatrices dans le domaine du développement urbain durable, doté de 80 millions €. Géré par la Région Nord-Pas-de-Calais, ce dispositif vise à cofinancer des expérimentations dans les villes (ou aires urbaines de plus de 50 000 habitants), pour tester des solutions visant à répondre aux grands défis auxquels elles doivent faire face.

Le premier appel à projet cible quatre domaines prioritaires: emplois et compétences dans l'économie locale; intégration des migrants et des réfugiés; pauvreté urbaine et quartiers défavorisés; transition énergétique.
 
Le budget total de ces actions est de 372 millions € sur 2014-2020 (en provenance du Fonds européen de développement régional, FEDER). 5 millions € maximum seront attribués par projet, avec un taux de cofinancement pouvant aller jusqu'à 80% des coûts éligibles et une durée maximale de 3 ans. Les critères de sélection des projets seront fondés sur la dimension innovante; la qualité; le partenariat; les résultats mesurables; et leur transférabilité à d'autres villes.
 
Les propositions de projet doivent être envoyées avant le 31 mars 2016. Une journée d'information se tiendra à Bruxelles le 13 janvier.
 
En savoir plus

Accord historique sur le climat à Paris : L'UE mène l'effort global

L'Union européenne a joué un rôle clé dans la conclusion de l'accord historique à Paris, par lequel 195 pays ont adopté le premier accord mondial sur le climat universel et légalement contraignant jamais conclu. L'accord ambitieux et équilibré, le premier accord multilatéral majeur du 21ème siècle, établit un plan d'action global pour mettre le monde sur la bonne voie afin d'éviter un changement climatique dangereux en limitant le réchauffement planétaire à bien en dessous de 2°C.

L'accord est l'aboutissement d'années d'efforts de la communauté internationale pour parvenir à un accord universel et multilatéral sur le changement climatique. Après une participation limitée au Protocole de Kyoto et une absence d'accord à Copenhague en 2009, l'UE s'est placée elle-même au centre d'une vaste coalition de pays en faveur d'une ambition élevée qui a façonné le succès de la conférence de Paris.

 
L'accord de Paris envoie un signal clair aux investisseurs, entreprises, décideurs sur le fait que la transition globale vers une énergie propre est là pour durer et que les ressources financières doivent se détourner des combustibles fossiles polluants.

http://europa.eu/rapid/

la Commission adopte un nouveau train de mesures ambitieux sur l'économie circulaire en vue de renforcer la compétitivité, de créer des emplois et de générer une croissance durable

La Commission a adopté aujourd'hui un nouveau train de mesures ambitieux sur l'économie circulaire, afin de faciliter la transition de l'Europe vers une économie circulaire qui renforcera sa compétitivité au niveau mondial, favorisera une croissance économique durable et créera de nouveaux emplois.
La Commission européenne a adopté aujourd'hui un nouveau train de mesures ambitieux sur l'économie circulaire, afin d'aider les entreprises et les consommateurs européens à opérer la transition vers une économie plus forte et plus circulaire, dans laquelle les ressources sont utilisées de manière plus durable. Les mesures proposées contribueront à «boucler la boucle» du cycle de vie des produits grâce à un recours accru au recyclage et au réemploi et engendreront des bénéfices tant pour l'environnement que pour l'économie. Elles permettront d'exploiter au maximum la totalité des matières premières, des produits et des déchets pour en tirer le meilleur parti, et favoriseront les économies d'énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les propositions couvrent l'ensemble du cycle de vie: depuis la production et la consommation jusqu'à la gestion des déchets et le marché des matières premières secondaires. Cette transition sera financée à la fois par les Fonds ESI, par une enveloppe de 650 millions d'euros au titre du programme Horizon 2020 (le programme de financement de l'UE pour la recherche et l'innovation), par les fonds structurels pour la gestion des déchets à hauteur de 5,5 milliards d'euros et par des investissements dans l'économie circulaire réalisés au niveau national.
http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-15-6204_fr.htm

Nouvelle brochure : Objectifs de l'Union européenne et politiques mises en œuvre

Vous voulez en savoir plus sur les objectifs de l'Union Européenne, quels moyens utilise-t-elle pour réaliser ses objectifs ?

Ce document, très simple et clair, vous explique les 4 grand axes de la politique européenne d'aujourd'hui : Renforcer une communauté de démocratie, de droits et de culture, soutenir l’économie européenne, agir pour un développement durable, affirmer la place de l’Europe dans le monde…

La brochure est disponible gratuitement et en nombre au Centre d’Information Europe Direct (125 cours Alsace et Lorraine à Bordeaux)

Programme LIFE 2014-2020: 96 nouveaux projets pour l'environnement et la biodiversité

La Commission européenne a approuvé un investissement à hauteur de 160,6 millions € en faveur de 96 projets ayant été déposés dans le cadre de l'appel à projets LIFE 2014, volet  "environnement" (le programme LIFE se compose de deux volets ou "sous programmes": environnement et climat) - voir IE n°148.  Lors de cet appel, ce sont 1 117 propositions qui avaient été soumises.

Parmi ces 96 projets, une majorité s'inscrit dans la thématique "environnement et utilisation rationnelle des ressources". Ils prévoient en particulier des actions dans les domaines de l'air, de la santé, des déchets et de l'eau. Le cofinancement européen des 51 projets se monte à 56,2 millions €.

Trente-neuf projets sélectionnés visent à améliorer l'état de conservation des espèces et des habitats menacés (thématique "nature et biodiversité"). L'UE contribuera à leur financement à hauteur de 100 millions €.

Enfin, six projets sont destinés à sensibiliser les citoyens aux questions environnementales (thématique "gouvernance et information") et bénéficieront de 4,5 millions € de financements européens.

Trois projets français ont été retenus:

  • LIFE STIMUL, coordonné par le groupe Solvay, a pour objectif de développer un traitement innovant des semences permettant de réduire l'utilisation de pesticides et d'eau de 15%; 
  • LIFE GYPCONNECT, coordonné par la LPO, et qui a pour but de remettre en connexion les populations anciennes de gypaètes barbus des Pyrénées avec celles des Alpes plus récentes, via des couloirs d'échanges où sont installés des sites de nourrissage;
  • LIFE SIRENIA, porté par le parc national de Guadeloupe, afin de rétablir la population du lamantin des Caraïbes.

En savoir plus

L'Union Européenne consomme déjà 27 % d'électricité issue des énergies renouvelables

Avant la COP21, l'Union Européenne a relevé le défi

La Cour des comptes européenne valide les comptes de l'UE pour la 8e année consécutive

La Cour des comptes européenne a décerné aujourd'hui son satisfecit pour la 8année consécutive. Tant les recettes que les dépenses administratives sont exemptes d'erreurs significatives. Le taux d'erreur global dans les paiements a baissé pour la deuxième année consécutive, s'établissant à 4,4 % en 2014. Dans son rapport annuel 2014 sur l'exécution du budget de l'UE, la Cour souligne également les progrès réalisés par la Commission pour accroître la transparence et l'absorption en ce qui concerne la gestion des fonds de l'UE.

Garantir que les fonds de l'UE sont correctement gérés

Les taux d'erreur ne sont pas sur le même plan que la fraude. Ils sont principalement dus à des procédures administratives complexes qui n'ont pas été appliquées comme prévu. La Commission européenne a pris un certain nombre de mesures visant à garantir que chaque euro du budget de l'UE est dépensé à bon escient.

1. Les projets financés par l'UE doivent procurer une valeur ajoutée à la société, d'où la mise en place d'un cadre de performance renforcé, axé sur les résultats.

2. Tout se concentrant sur les résultats, la Commission reste déterminée à simplifier les règles en vigueur.

3. Faire preuve de rigueur lors des corrections financières et des recouvrements.

4. Veiller à un meilleur contrôle des dépenses de l'UE par les États membres

Pour de plus amples informations:

- Questions et réponses sur le rapport annuel de la Cour des comptes européenne;

- Conférence «Budget de l'UE axé sur les résultats»;

- Application web «Budget axé sur les résultats»;

- Aider les États membres et les régions de l'UE à mieux utiliser et mieux gérer les Fonds de la politique de cohésion de l'UE;

- La bonne gestion du budget de l'UE en 2014.

TTIP : les dernières informations !

TTIP: l'UE à la recherche des dispositions les plus ambitieuses possibles en matière de développement durable, de travail et d'environnement

Bruxelles, le 6 novembre 2015
«Le commerce ne se résume pas à de simples intérêts économiques, il en va aussi de nos valeurs. C'est pourquoi nous proposons une approche très ambitieuse du développement durable dans les négociations commerciales entre l'UE et les États-Unis.»
La Commission européenne a publié aujourd'hui sa proposition de chapitre sur le commerce et le développement durable, notamment en ce qui concerne le travail et l'environnement, dans le cadre des négociations commerciales en cours entre l'UE et les États-Unis.
La proposition de chapitre sur le développement durable dans le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) regroupe les dispositions les plus ambitieuses jamais présentées sur ces questions à un partenaire commercial. Cette approche est conforme à la nouvelle stratégie commerciale de l'UE – le «Commerce pour tous» – qui vise à mettre en place des politiques commerciales plus responsables, tant chez soi que dans le monde.
L'objectif essentiel de ce chapitre est de garantir le maintien de normes élevées en matière de travail et d'environnement à la fois dans l'UE et aux États-Unis, et la mise en commun de nos efforts pour relever les défis auxquels est confrontée l'économie mondiale, notamment en ce qui concerne le travail des enfants, la santé et la sécurité au travail, les droits des travailleurs et la protection de l'environnement. Une fois que nous serons parvenus à un accord, l'Union européenne veillera à ce que toutes les dispositions de ce chapitre soient respectées, mises en œuvre et appliquées.
Lors de la présentation de la nouvelle proposition, Cecilia Malmström, Commissaire européenne chargée du commerce, a déclaré:
«Le commerce permet non seulement de créer de nouvelles opportunités économiques pour les consommateurs, les travailleurs et les employeurs, mais aussi de responsabiliser le monde dans lequel nous vivons. Le commerce ne se résume pas à de simples intérêts économiques, il en va aussi de nos valeurs. Le travail des enfants, l'insuffisance des droits des travailleurs ou le comportement irresponsable des entreprises sont des fléaux mondiaux que je souhaite voir abordés dans le cadre de la politique commerciale. J'ai fait une priorité claire de ce principe dans la nouvelle stratégie du «Commerce pour tous» et je tiens à l'appliquer dans le cadre de notre accord avec les États-Unis. C'est la raison pour laquelle nous proposons une approche très ambitieuse à l'égard du développement durable dans le cadre des négociations commerciales UE-États-Unis, approche qui sera respectée, mise en œuvre et appliquée après signature de l'accord. Coopérer avec les États-Unis nous permettrait d'accroître l'efficacité – à l'échelle mondiale – des efforts visant à encourager des comportements plus responsables. Dans le même temps, nous pourrions garantir le maintien de nos normes actuelles, qui sont élevées mais parfois différentes dans l'UE et aux États-Unis.
Nos négociations commerciales avec les États-Unis déboucheront sur une plus grande transparence à mesure que nous progresserons. C'est la raison pour laquelle je rends aujourd'hui cette proposition publique, de sorte que le grand public soit informé de ce que nous voulons faire. Dans le même temps, nous publions également notre premier rapport détaillé sur le dernier cycle de négociations relatives au TTIP, rapport disponible sur notre site web.»
La proposition sur le développement durable dans le TTIP présente une approche intégrée du commerce et du développement durable, couvrant également le travail et l'environnement, et réaffirme le droit des gouvernements de légiférer dans le domaine du travail et de la protection de l'environnement. La proposition fait également référence aux engagements pris dans le cadre de l'Organisation internationale du travail (OIT) et aux accords multilatéraux sur l'environnement, afin de veiller à ce que les deux parties respectent un ensemble de normes fondamentales en matière de droit du travail et de réglementation environnementale. En outre, le texte prévoit un engagement à ne pas assouplir la législation en matière de travail et de protection de l'environnement en vue d'attirer des échanges commerciaux ou des investissements.
Dans le même temps, la Commission européenne a présenté le premier rapport détaillé de ce type sur le dernier cycle de négociation du TTIP, qui s'est déroulé en octobre. Le rapport résume les discussions qui ont eu lieu dans les trois domaines de l'accord — accès au marché, questions réglementaires et règles.
Dispositions détaillées sur l'environnement dans le chapitre sur le développement durable
Le texte de l'Union prévoit les éléments suivants:
  • renforcer la coopération entre l'Union européenne et les États-Unis pour lutter contre l'exploitation illégale des forêts, la pêche illégale ou le commerce illicite de la faune et la flore sauvages menacées d'extinction;
  • élaborer des politiques visant à prévenir ou à réduire autant que possible les effets néfastes du commerce de produits chimiques ou de déchets sur la santé humaine et sur l'environnement;
  • promouvoir le commerce et l'investissement dans les biens et les technologies écologiques — notamment la production d'énergie renouvelable;
  • s'engager en faveur de la conservation de la biodiversité et des écosystèmes, mettre en œuvre des mesures efficaces pour assurer l'utilisation et la gestion durables des ressources naturelles, en particulier dans des secteurs tels que les forêts, les pêcheries, la faune et la flore sauvages, de même que les ressources biologiques.
Dispositions détaillées concernant le travail
Le texte de l'Union prévoit les éléments suivants:
  • soutenir l'ensemble des objectifs stratégiques de l'agenda pour le travail décent de l'Organisation internationale du travail (OIT), y compris la promotion de l'emploi, les droits des travailleurs, la protection sociale, le dialogue social, ainsi que la non-discrimination et l'égalité entre les hommes et les femmes;
  • affirmer les normes fondamentales de l'OIT en matière de travail, notamment la liberté d'association et le droit de négociation collective, l'engagement de mettre un terme au travail forcé et au travail des enfants, la non-discrimination en matière d'emploi et de travail, y compris transposer efficacement en droit et en pratique des conventions applicables de l'OIT et soutenir les efforts actuellement déployés en vue de la ratification des conventions fondamentales de l'OIT;
  • établir des structures de référence pour faciliter le dialogue social transatlantique ainsi que l'échange d'informations et la consultation des travailleurs, tels que les conseils d'entreprise;
  • s'engager à promouvoir des objectifs au niveau mondial afin de supprimer sans délai et de manière effective les pires formes de travail des enfants et de réprimer le travail forcé ou obligatoire sous toutes ses formes, y compris par le biais de lois nationales;
  • protéger les autres normes de l'OIT, en plus des normes de base, notamment en ce qui concerne la santé et la sécurité au travail.
Dispositions transversales visant à:
  • éviter tout assouplissement des normes de travail ou de la protection de l'environnement;
  • promouvoir des échanges commerciaux éthiques et équitables, à travers des initiatives volontaires qui soient impartiales, ouvertes et transparentes;
  • appliquer des bonnes pratiques en matière de transparence et de participation du public;
  • assurer la responsabilité sociale des entreprises et le comportement responsable des entreprises, en reconnaissant le rôle des pouvoirs publics, des entreprises et des particuliers.                            
Rôle de la société civile
La société civile, y compris les syndicats et les ONG de défense de l'environnement, exerce une influence importante sur la politique commerciale de l'UE. Les compétences des ONG ainsi que des associations de travailleurs et d'employeurs sont particulièrement utiles à la mise en œuvre et au suivi des engagements de développement durable pris dans les accords commerciaux existants de l'UE. Avant de présenter sa proposition aux États-Unis, la Commission a souvent consulté l'ensemble des parties prenantes, ainsi que des représentants du Parlement européen et des États membres.
Les récents accords commerciaux de l'UE octroient un rôle officiel à la société civile après l'entrée en vigueur de l'accord, à la fois par la participation à des groupes consultatifs internes et grâce à une plate-forme commune permettant un dialogue avec un large éventail de parties prenantes. L'UE a l'intention de continuer à coopérer étroitement avec la société civile et les organisations internationales en ce qui concerne la mise en œuvre concrète et le suivi du TTIP.
Mise en œuvre et prochaines étapes
L'Union européenne veillera à ce que toutes les dispositions de ce chapitre soient respectées, mises en œuvre et appliquées. Ces aspects seront clairement énoncés dans ce chapitre. La Commission européenne publiera sa proposition détaillée sur les institutions et les procédures à un stade ultérieur, dans la mesure où nous souhaitons dans un premier temps nous accorder sur un contenu ambitieux, puis examiner les mécanismes de suivi – de manière à faire d'abord porter nos efforts sur la substance de cette ambitieuse proposition. Aujourd'hui, l'Union européenne et les États-Unis ont une façon différente de mettre en œuvre leurs engagements en matière de développement durable, de travail et d'environnement dans les accords commerciaux, mais les deux parties attachent une grande importance à leur caractère obligatoire et exécutoire.
La proposition de l'UE a été présentée aux États-Unis lors du dernier cycle de négociations, qui s'est tenu en octobre. Lorsque les travaux de fond en seront à un stade plus avancé, la Commission présentera ses propositions concernant le cadre institutionnel, la participation de la société civile et le contrôle du respect de l'application. Dans l'intervalle, les discussions avec les parties prenantes et la société civile se poursuivront.
Pour en savoir plus

La Commission investit 16 milliards d'euros dans la recherche et l'innovation sur les deux prochaines années

La Commission européenne va stimuler la compétitivité en investissant près de 16 milliards d'euros dans la recherche et l'innovation au cours des deux prochaines années dans le cadre d'Horizon 2020, le programme de financement de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation.
La Commission européenne va investir près de 16 milliards d'euros dans la recherche et l'innovation au cours des deux prochaines années dans le cadre d'Horizon 2020, le programme de financement de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation, à la suite de l'adoption aujourd'hui du nouveau programme de travail 2016-2017.
Les nouvelles possibilités de financement qu'offre le programme de travail sont dans la droite ligne des priorités de la Commission énoncées par le président Jean-Claude Juncker et contribueront de manière considérable aux mesures de la Commission en faveur de l'emploi, de la croissance et de l'investissement, au marché unique numérique, à l'Union de l'énergie et à la politique en matière de changement climatique, à une plus forte participation de l'industrie au marché intérieur et au renfort du poids de l'Europe sur la scène internationale.
http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-15-5832_en.htm

Rencontre des jeunes européens 2016 : les inscriptions sont ouvertes ! #EYE2016

En mai 2014, des jeunes venus de toute l'Europe se sont retrouvés au Parlement européen à Strasbourg dans le cadre de la rencontre des jeunes européens (EYE). Ensemble, ils ont échangé sur le futur de l'Europe puis ont présenté à l'issue de l'événement des propositions concrètes aux différentes commissions parlementaires. Une nouvelle édition de la rencontre aura lieu en mai 2016.
Comme pour l'édition précédente, tous les participants doivent s'enregistrer par groupes. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'à ce que la capacité maximale de 7 000 participants soit atteinte, ou jusqu'au 31 décembre 2015.

Plus de 50 activités sont déjà prévues. Les partenaires de la rencontre ainsi que les groupes de jeunes proposeront également des ateliers et d'autres événements. Les groupes pourront soumettre leurs activités à partir de mars 2016.

L'édition de cette année se concentrera sur cinq thèmes :

    Guerre et paix : des perspectives pour un monde pacifique
    Apathie ou participation : une stratégie pour une démocratie vivante
    Exclusion ou inclusion : halte au chômage des jeunes
    Stagnation ou innovation : le monde du travail de demain
    Échec ou réussite : de nouvelles pistes pour une Europe durable

Qui peut participer?

Les jeunes Européens âgés de 16 à 30 ans (à la date de début de la manifestation), enregistrés en groupes d'au moins 10 personnes, provenant:

    des 28 États membres de l'Union;
    des pays candidats à l'adhésion (Albanie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie);
    des pays voisins (Algérie, Andorre, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Égypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Liechtenstein, Maroc, Moldavie, Monaco, Norvège, Palestine, Syrie, Tunisie, Ukraine, Suisse, Saint-Marin).

Comment participer?

L'inscription à la manifestation n'est possible que par groupe de 10 participants minimum.Le groupe ne peut être inscrit que par le chef du groupe, qui est responsable des membres de son groupe. Aucun enregistrement à titre individuel n'est accepté.Le chef du groupe doit être âgé de plus de 18 ans.


Pour en savoir plus et vous inscrire : http://www.europarl.europa.eu/european-youth-event/fr/take-part!.html

Mobiklasse : faire découvrir l'allemagne

Mobiklasse en Aquitaine !

11 animateurs venus d’Allemagne sillonnent les routes de France à la rencontre des élèves du primaire et du secondaire afin de leur donner l’envie de découvrir de nouveaux horizons et d’apprendre la langue du pays voisin.

L’objectif est de sensibiliser les élèves, leurs parents et les enseignants à la langue et à la culture allemandes et les informer sur les programmes de mobilité.
Les animateurs et animatrices allemands, par ailleurs souvent des futurs professeurs en formation, mettent en place des animations ludiques – par exemple autour du rappeur «Cro», du hip-hop ou encore des jeux linguistiques pour montrer aux élèves français des connexions amusantes entre le français et l’allemand et leur permettre ainsi de porter un premier regard sur la vie culturelle en Allemagne.
En Aquitaine : http://www.mobiklasse.de/team/bordeaux

La politique européenne de voisinage (PEV)

La politique européenne de voisinage (PEV)

La politique européenne de voisinage (PEV), lancée en 2004, vise à entourer l’Union européenne d’un cercle d’Etats amis afin de garantir et de renforcer à la fois la prospérité, la stabilité ainsi que la sécurité de tous. Mais quels sont ces pays voisins avec lesquels l’UE veut établir de bonnes relations et des coopérations étroites ? Ce sont les 16 pays européens et méditerranéens qui partagent une frontière maritime ou terrestre avec l’UE, mais qui n’ont pas vocation à y entrer...

Un article de nos collègues Europe Direct de Champagne Ardenne !

Lutte contre l'évasion fiscale: Pierre Moscovici salue l'adoption du paquet de réforme fiscale internationale

Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a salué le paquet de mesures «BEPS», sur l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices, que l'OCDE a adopté aujourd'hui.
Ce paquet vise à définir une nouvelle approche internationale de la réforme de l'impôt sur les sociétés visant à prévenir l'évasion fiscale des entreprises et à faire en sorte que celles-ci soient imposées là où se situe leur activité économique réelle.

Le président Juncker a confirmé lors du sommet du G-20 à Brisbane, en novembre dernier, le soutien résolu que l'Union apporte à cette initiative, en déclarant que ces travaux devaient être finalisés dans les plus brefs délais dans le cadre de la lutte contre l'évasion fiscale.
 
Pour en savoir plus sur le plan d'action de l'Union pour une fiscalité plus juste et plus efficace: IP/15/5188

 

Pensions adéquates: un nouveau rapport demande l'adoption de mesures visant à aider les personnes à travailler jusqu'à l'âge de la retraite

Il ressort d'un nouveau rapport que les systèmes de retraite de l'UE sont en mesure d'assurer des pensions adéquates aux futures générations de retraités.
Les systèmes européens de retraites sont en mesure d'assurer des pensions adéquates aux futures générations de retraités, pour autant que les États membres mettent résolument en œuvre des politiques visant à permettre aux travailleurs de rester en activité jusqu'à l'âge légal de la retraite. Telle est l'une des principales conclusions d'un nouveau rapport sur l'adéquation des retraites. Les politiques de l'emploi devraient offrir aux travailleurs âgés davantage de possibilités pour rester plus longtemps en activité. Toutefois, les systèmes de retraite doivent aussi fournir une protection aux personnes qui ne sont pas en mesure de rester actives assez longtemps pour bénéficier de droits à pension suffisants. Les conclusions du rapport 2015 sur l'adéquation des retraites seront approuvées aujourd'hui par le Conseil «Emploi et affaires sociales».
Pour en savoir plus

Plus de 80% des élèves de l'enseignement primaire dans l'UE étudiaient une langue étrangère en 2013

L'anglais domine nettement
 
En 2013, 17,7 millions d'élèves de l'enseignement primaire (soit 81,7% de l'ensemble des élèves de ce niveau) dans l'Union européenne (UE) étudiaient au moins une langue étrangère, dont 1 million (4,6%) apprenaient deux langues étrangères ou plus. Au niveau de l'enseignement primaire, l'anglais, étudié par 16,7 millions d'élèves, était de loin la langue la plus populaire.
La prépondérance de l'anglais se confirme dans le premier cycle de l'enseignement secondaire (élèves âgés de 11 à 15 ans environ en fonction du système éducatif national), avec 17,1 millions d'élèves dans l'UE apprenant l'anglais en tant que langue étrangère (95,6% de tous les élèves de ce niveau) en 2013. Le français (4,9 millions, soit 27,4%) arrivait en deuxième position, suivi par l'allemand (2,9 millions, soit 16,3%), l'espagnol (2,1 millions, soit 11,6%), le russe (0,5 million, soit 2,7%) et l'italien (0,2 million, soit 1,0%).
À l'occasion de la Journée européenne des langues, célébrée chaque année le 26 septembre, Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne, publie des données sur l'apprentissage des langues étrangères à l'école. Une infographie est également disponible sur le site web d'Eurostat. Actuellement, 24 langues officielles sont reconnues au sein de l'UE. En parallèle existent des langues régionales, des langues minoritaires et des langues parlées par les populations migrantes. Il convient également de noter que plusieurs États membres de l'UE comptent plus d'une langue officielle.

 

Nouveau blog : Parlez-moi du SVE

Ce blog rassemble des témoignages de jeunes français et européens effectuant ou ayant effectué un SVE. Les jeunes témoins évoquent leur expérience et délivrent des conseils pratiques.

Des tuteurs, des organismes d'envoi et d'accueil témoignent également de leur point de vue sur ce dispositif et sur l'accompagnement réalisé avec leurs volontaires.

 Au-delà,on trouve aussi toutes les informations générales et pratiques sur le dispositif avec le point de vue et les conseils concrets d'une volontaire.
 

Une vision nouvelle, plus inclusive, de l'éducation et de la formation à l'horizon 2020

Dans un rapport conjoint publié aujourd'hui, la Commission et les États membres appellent à renforcer la coopération dans le domaine de l'éducation et de la formation à l'horizon 2020, et en particulier à promouvoir l'intégration sociale dans les écoles de toute l'Europe.
La Commission propose aujourd'hui de renforcer la coopération au niveau européen dans le domaine de l'éducation et de la formation à l'horizon 2020. Dans un projet de rapport conjoint publié aujourd'hui, la Commission et les États membres appellent à rendre les systèmes d'éducation et de formation européens plus socialement inclusifs dans le cadre des efforts plus larges déployés pour lutter contre la radicalisation à la suite des attentats perpétrés à Paris et à Copenhague en 2015.
Dans le rapport, il est proposé de recentrer les actions en la matière afin de mieux relever les défis les plus pressants auxquels notre société doit faire face. Parmi les six nouvelles priorités définies dans le rapport figurent l'amélioration de la qualification des personnes et de leurs perspectives d'emploi ainsi que la création d'environnements d'apprentissage ouverts, innovants et numériques, tout en cultivant les valeurs fondamentales d'égalité, de non-discrimination et de citoyenneté active.

Et si l'Europe n'existait pas....

Parmi les questions que se posent souvent les citoyens européens, figure celle-ci : « Et si l’Europe n’existait pas ?... ».

Pour y répondre, le Bureau d’information en France du Parlement européen a pris le parti d’interviewer des députés européens de nationalités et de groupes politiques différents. Vous trouverez ci-dessous le lien vers la vidéo ainsi réalisée :

http://www.europarl.fr/fr/presse/communique_presse/video-sans-l-europe.html%20

Brochure - Le portfolio du Conseil de l'Europe sur le travail de jeunesse (2015)

Le Portfolio du Conseil de l’Europe sur le travail de jeunesse est un instrument en ligne qui aide les travailleurs, animateurs et organisations de jeunesse de toute l’Europe à faire le point sur leurs compétences en matière de travail de jeunesse et à les développer de manière plus efficace.

Fonds Européen pour la Jeunesse - Soutenir les jeunes en Europe (2015)

Créé en 1972, le Fonds Européen pour la Jeunesse (FEJ) est une structure du Conseil de l’Europe qui joue un rôle clé pour encourager la coopération entre les jeunes en Europe, et pour faciliter leur participation active dans la société civile et leur rôle dans les prises de décisions politiques.
Depuis plus de 40 ans, le FEJ apporte une assistance et un soutien financier aux activités européennes de jeunesse qui promeuvent les droits de l’homme, la démocratie, la tolérance et la solidarité. Le FEJ donne une voix aux jeunes sur des sujets politiques et démocratiques, et leur apporte les outils nécessaires pour évoluer dans des sociétés diverses.

Introduction à la Charte sur la participation des jeunes (2015)

Le Conseil de l’Europe agit en faveur de la participation active des jeunes au développement de la société civile en Europe. Il a élaboré les outils suivants pour promouvoir la participation des jeunes :
►► le système de cogestion, qui permet aux représentants des organisations de jeunesse et des gouvernements d’oeuvrer ensemble à la formulation et à la mise en oeuvre de la politique de jeunesse du Conseil de l’Europe ;
►► la Campagne européenne de la jeunesse « tous différents – tous égaux », dont la participation des jeunes est l’un des principaux thèmes (les thèmes étant : la diversité, les droits de l’homme, la participation) ;
►► la Charte européenne révisée sur la participation des jeunes à la vie locale et régionale.

Guide Destination Belgique

guide-belgique 2015

Vous êtes étudiant français et vous souhaitez poursuivre vos études supérieures en Belgique ?


Vous cherchez un job, un stage ou un emploi en Wallonie, en Flandres, ou dans la région de Bruxelles ?

N’hésitez pas à consulter ce guide pratique qui recense les possibilités qu’offre le « plat pays » à un jeune français qui souhaite y poursuivre ses études, trouver un job, un emploi ou un stage !

Ce guide est le fruit d’une collaboration transfrontalière entre le CRIJ Nord-Pas de Calais (en France) et le Centre Infor Jeunes de Tournai (en Belgique).

Téléchargez le guide « Destination Belgique »

Le Luxembourg à la Présidence du Conseil de l’Union européenne

Du 1er juillet au 31 décembre 2015, c'est le Luxembourg qui préside le Conseil de l'Union Européenne.

Le programme de travail de la présidence luxembourgeoise s'articule autour de 7 axes: libérer l'investissement pour la croissance et l'emploi; approfondir la dimension sociale européenne; gérer la migration, en alliant libertés, justice et sécurité; rendre sa dynamique au marché unique en misant sur le numérique; inscrire la compétitivité européenne dans un cadre global et transparent; promouvoir une démarche de développement durable; et renforcer la présence de l'UE dans le monde.

La présidence du Conseil est assurée à tour de rôle par chaque État membre pour une période de six mois. Pendant cette période de six mois, la présidence préside des réunions à tous les niveaux au sein du Conseil, contribuant ainsi à assurer la continuité des travaux de l'UE au Conseil.

Les États membres qui détiennent la présidence travaillent en étroite coopération par groupes de trois, appelés "trios". Ce système a été introduit par le traité de Lisbonne en 2009. Le trio fixe les objectifs à long terme et élabore un programme commun définissant les thèmes et les grandes questions qui seront traités par le Conseil au cours d'une période de dix-huit mois. Sur la base de ce programme, chacun des trois pays élabore son propre programme semestriel plus détaillé.

Le trio actuel est composé des présidences italienne, lettone et luxembourgeoise. 

Pour en savoir plus : http://www.consilium.europa.eu/fr/council-eu/presidency-council-eu/

http://www.eu2015lu.eu/fr/

 

Programmes de développement rural (PDR) régionaux français adopté pour l'Aquitaine

La Commission européenne a formellement adopté le 7 août, 4 programmes de développement rural (PDR) régionaux français – pour Aquitaine, Bourgogne, Bretagne et Ile de France. Cela suivent les adoptions précédents du programme cadre nationale, du programme spécifique du réseau rural national, et 2 programmes régionaux (pour Mayotte et Auvergne). 
Le Programme de développement rural (PDR) de la région Aquitaine élabore la stratégie pour l'utilisation des 1,03 milliards € de fonds publiques disponibles pour la période 2014-2020 dont 595,3 millions € du budget de l'UE (environ 5,2 % de l'enveloppe octroyée à la France) et 439,6 millions € de contreparties nationales.  Ces montants tiennent compte du transfert du premier pilier de 54,5 millions € provenant du budget UE.
L'objectif principal du PDR d'Aquitaine est de développer l'économie rurale de manière viable et durable par le soutien aux exploitations situées dans les zones à contraintes naturelles, à l'installation de jeunes exploitants, à l'amélioration de la compétitivité et l'adaptation des exploitations agricoles et des entreprises, aux services de base à la population et le tourisme en milieu rural, et la valorisation environnementale et économique de la ressource forestière.
Le programme soutiendra des projets de modernisation et développement pour environ 3 500 exploitations et vise 2 400 exploitations gérées par des jeunes agriculteurs afin de garantir le renouvellement générationnel. Environ 800 exploitations seront soutenues afin d'encourager leur participation dans des schémas de qualité. Des actions de de coopération (20 projets) sont aussi envisagées. Environ 10% des ressources du programme seront utilisées pour améliorer les services de base dans les zones rurales avec l'objectif d'atteindre 30 % de la population bénéficiant de services et infrastructures améliorés. Les deux tiers de la surface agricole régionale seront soutenus au titre des indemnités compensatoires pour les zones à handicaps naturels et environ 18% de la surface agricole sera concernée par des mesures agroenvironnementales. Environ 5% de la surface forestière sera reboisée suite à des évènements catastrophiques. Le programme soutiendra 32 projets d'études et investissements liés à l'entretien, à la restauration et à la réhabilitation du patrimoine naturel, notamment les sites du réseau Natura 2000.

Paiement en espèces en Europe : à chaque pays sa limite!

Vous souhaitez payer en espèces votre location de vacances en Italie, la prestation de l'artisan qui intervient dans votre résidence secondaire en Belgique ou encore la voiture que vous allez acheter en Allemagne ? Est-ce possible dans tous les pays de l'UE et quel que soit le montant ? Non ! Dans 21 pays d'Europe, les paiements en espèces sont limités à un certain montant, comme par exemple en France où le paiement en espèces est limité à 3000 € et passera à 1000 € en septembre. Au-delà, vous devrez payer par virement ou par carte bancaire mais rarement par chèque. Si vous envisagez un achat transfrontalier ou un déplacement à l'étranger, le Centre Européen des Consommateurs France vous informe sur les limites de paiement en espèces dans chaque pays de l'UE, en Islande et en Norvège grâce à une carte interactive. Lire la suite

Les candidatures au prix européen de l'accessibilité urbaine sont maintenant ouvertes

La Commission européenne ouvre aujourd'hui la compétition du sixième « Access City Award », le prix européen de l'accessibilité urbaine. Les villes de plus de 50 000 habitants ont jusqu'au 10 septembre à minuit (heure de Bruxelles) pour soumettre leur candidature.

 
Depuis 2010, le Access City Award récompense les villes qui travaillent à améliorer leur accessibilité à tous les niveaux, pour devenir des espaces plus inclusifs et accessibles à tous. Chaque édition présente de bons exemples de projets qui démontrent l'enthousiasme et la détermination des villes européennes à améliorer leur accessibilité aux personnes âgées et handicapées. Ces cinq dernières années, plus de 200 villes ont posé leur candidature à ce prix. Les projets présentés regorgent d'idées faisant des villes de meilleurs lieux de vie pour tous.
 
Les prix seront remis à cinq villes de l'Union européenne lors d'une cérémonie qui aura lieu à l'occasion de la Conférence annuelle de la Journée européenne des personnes handicapées à Bruxelles, le 7 décembre 2015. Les villes gagnantes seront récompensées pour leurs efforts visant à améliorer l'accès des personnes handicapées et âgées aux lieux publics et privés tels que les logements, les espaces de jeu pour les enfants, les environnements de travail, les transports publics et les technologies de communication.L'édition 2016 décernera un premier, un deuxième et un troisième prix, ainsi que deux mentions spéciales :

- La mention spéciale pour l'accès au travail récompensera les villes qui facilitent l'accès au travail et à l'information sur les emplois aux personnes handicapées, au travers d'initiatives de leurs services d'emplois publics et du secteur privé. Il peut s'agir, par exemple, d'initiatives augmentant les opportunités d'emploi aux personnes handicapées par l'amélioration de l'accès aux lieux de travail ou par une meilleure accessibilité des moyens de transports, pour que chaque segment des déplacements domicile-travail soit accessible.

- La mention spéciale pour l'accessibilité des villes intelligentes récompensera les efforts des villes qui cherchent à devenir plus inclusives en s'assurant, notamment, que leurs technologies, interfaces utilisateur et services connexes sont accessibles aux personnes handicapées, selon une approche de « conception pour tous ».

Où déposer sa candidature ?

Les candidatures doivent être soumises à l'aide du formulaire de candidature en ligne (en anglais, en français ou en allemand) au plus tard le 10 septembre 2015. Un guide d'instructions et le règlement de participation sont disponibles dans toutes les langues officielles de l'Union européenne à l'adresse suivante :

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=en&catId=88&eventsId=1058&furtherEvents=yes

Pour de plus amples informations sur l'Access City Award : Souhaitez-vous faire paraître vos projets urbains dans le prochain livret de l'Access City Award ? Pour partager vos expériences et vos actions avec d'autres villes, apprenez-en davantage sur l'Access City Award en vous rendant sur : http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=1141&langId=fr

Aviation: la Commission actualise la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation dans l'Union européenne

La Commission européenne a actualisé, ce jour, la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation dans l'Union européenne. Toutes les compagnies aériennes philippines, frappées depuis 2010 par cette interdiction, en ont été retirées et sont, dès lors, autorisées à exercer des activités dans l'espace aérien européen. Cette mise à jour ne s'accompagne pas de nouvelles interdictions. La nouvelle liste est disponible sur le site web de la Commission.

Pour 20 pays, tous les transporteurs aériens qui y sont certifiés, soit 231 au total, font l'objet d'une interdiction générale d'exploitation dans l'UE. Il s'agit des pays suivants: Afghanistan, Angola (à l'exception d'un transporteur qui est soumis à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Érythrée, Gabon (à l'exception de 2 transporteurs qui sont soumis à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Indonésie (à l'exception de 4 transporteurs), Kazakhstan (à l'exception d'un transporteur qui est soumis à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Kirghizstan, Liberia, Libye, Mozambique, Népal, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Soudan et Zambie. Cette liste comprend également un transporteur isolé: Blue Wing Airlines (Suriname), ce qui donne un total général de 232 transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'UE.La liste inclut en outre 8 transporteurs faisant l'objet de restrictions d'exploitation. Ceux-ci ne peuvent effectuer des vols à destination de l'Union qu'en utilisant des types d'aéronefs particuliers: Air Astana (Kazakhstan); Afrijet et SN2AG (Gabon); Air Koryo (République populaire démocratique de Corée); Air Service Comores (Comores); Iran Air (Iran); TAAG Angolan Airlines (Angola), et Air Madagascar (Madagascar).Les transporteurs aériens certifiés au Ghana, qui figuraient sur cette liste, en ont été retirés, la Commission ayant obtenu de ce pays les garanties nécessaires que ces compagnies aériennes n'existaient plus et que leurs aéronefs n'étaient plus exploités.

Pour de plus amples informations:Direction générale de la mobilité et des transports:

Liste des compagnies aériennes interdites de vol dans l'UE [1]

Importance du secteur de l'aviation pour l'économie européenne

Accord supprimant les frais d'itinérance et garantissant un internet ouvert

Lourdes factures de téléphone grevant le budget des vacanciers européens, connexions internet ne répondant pas aux attentes: ces mauvaises expériences seront bientôt de l'histoire ancienne. Près de deux ans après que la Commission européenne a mis sur la table sa proposition de règlement visant à créer un marché unique des télécommunications, un accord a été conclu avec le Parlement européen et le Conseil. Ce compromis a été obtenu aujourd'hui à l'issue d'ultimes négociations entre les trois institutions de l'UE (réunions dites de « trilogue »). Il prévoit:

  • la fin des frais d'itinérance en juin 2017 (« roaming ») : l'utilisation d'un téléphone mobile lors de déplacements dans l'UE sera facturée aux mêmes tarifs que ceux appliqués dans le pays d'origine, sans frais supplémentaires.
  • des règles strictes en matière de neutralité de l'internet, qui protégeront le droit de chaque Européen à accéder à des contenus sur la Toile sans discrimination.
Ces mesures seront complétées par une révision ambitieuse du cadre réglementaire de l'UE sur les télécommunications en 2016. Cette réforme prévoit notamment d'instaurer une coordination plus efficace du spectre radioélectrique à l'échelon européen. La création des conditions nécessaires à l'essor des réseaux et services numériques est un objectif-clé de la Stratégie de la Commission pour un marché unique du numérique.

À la suite de l'accord conclu aujourd'hui, les frais d'itinérance cesseront d'exister dans l'UE à partir du 15 juin 2017. Les consommateurs paieront un prix identique pour les appels, les SMS et les données mobiles où qu'ils se rendent dans l'UE. Appeler un ami depuis chez soi ou à partir d'un autre pays de l'UE coûtera le même prix.

La suppression des frais d'itinérance nécessitera la réalisation d'une série de conditions techniques. L'UE va s'y préparer. La Commission est déterminée à mettre ces conditions en place et à faire en sorte que la suppression des frais d'itinérance soit une réalité dès le jour J.Déjà à partir d'avril 2016, les frais d'itinérance seront beaucoup moins chers : les opérateurs ne pourront facturer qu'un petit montant additionnel aux prix domestiques jusqu'à €0,05 par minute d'appel effectuée, €0,02 par SMS envoyé, et €0,05 par MB de données (hors TVA). Ces frais maximums reviendront environ 75% moins chers que les plafonds actuellement en vigueur dans l'UE pour les appels effectués et les données.

Pour en savoir plus: Frais d'itinérance et internet ouvert: questions et réponses

Les étudiants en master Erasmus+ vont bénéficier d'un nouveau mécanisme de prêts et du soutien des anciens étudiants du programme

Les premiers prêts pour les étudiants qui effectuent leur master à l'étranger sont désormais disponibles au titre du mécanisme de garantie des prêts Erasmus+ pour les étudiants en master. L'accord qui permettra d'accorder des prêts garantis par la Commission européenne dans le cadre de son programme Erasmus+ pour un montant total de 30 millions d'euros a été signé par Microbank et le Fonds européen d'investissement. Ce premier accord permettra de fournir un soutien financier aux étudiants espagnols qui effectuent leur master dans l'un des 33 pays participant au programme Erasmus+ ou aux étudiants de ces pays préparant un master en Espagne.
Les étudiants pourront emprunter jusqu'à 12 000 euros pour un master d'un an et jusqu'à 18 000 euros pour un master de deux ans. La Commission européenne a veillé à ce que ces prêts soient proposés à des conditions favorables. À titre d'exemple, aucune garantie n'est exigée des étudiants ou de leurs parents et les prêts sont assortis d'un taux d'intérêt favorable et d'options de remboursement différé. Des informations détaillées sur ce mécanisme sont disponibles sur la page internet «Prêts Erasmus+ pour les masters» et sur le site web de Microbank.
Tous les étudiants bénéficiant d'une bourse ou d'un prêt Erasmus+ pourront désormais compter sur l'aide et les conseils de la nouvelle Association des étudiants et anciens étudiants du programme Erasmus+ qui verra le jour le 12 juin à l'occasion d'une cérémonie qui se tiendra à Bruxelles. Cette nouvelle association, qui représentera plus de 3 millions d'étudiants Erasmus+ d'ici 2020, regroupera quatre associations existantes et leurs réseaux locaux (l'Association des étudiants et des anciens étudiants Erasmus Mundus, Erasmus Student Network, garagErasmus (gE) et le réseau OCEANS).
Pour en savoir plus
Programme Erasmus+
Fonds européen d'investissement

Mesurer le bien -être personnel dans l'UE

Quality of life in Europe — facts and views présente différents aspects du bien-être des gens, combinant pour la première fois des indicateurs objectifs avec des évaluations subjectives de la situation des individus, couvrant plusieurs facettes de la qualité de leur vie. Les indicateurs sont analysés en plus avec différents éléments affectant la qualité de la vie tels que le niveau d'éducation, l'activité, la santé ou les situations financière et familiale. Dans cette publication, l'accent est mis sur les données collectées en 2013 dans le cadre du module ad hoc sur le bien-être subjectif qui a été ajouté aux statistiques sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC). Les données sont présentées pour l'Union Européenne et les Etats Membres ainsi que pour les pays AELE. Quality of life in Europe — facts and views fournit une vue d'ensemble sur la richesse de l'information qui est disponible sur le site web d'Eurostat et dans ses bases de données en ligne.

Pour en savoir plus : http://ec.europa.eu/eurostat/web/products-statistical-books/-/KS-05-14-073

Youth monitor

Eurostat met à disposition les dernières actualisations du tableau de bord européen sur la jeunesse qui comprend 41 indicateurs couvrant les actions de la stratégie jeunesse européenne.

Les indicateurs sont régulièrement mis à jour sur la base des données transmises par les enquêtes d’Eurostat ou de l’Eurobaromètre.

Le "Monitor" fournit ainsi des informations actualisée depuis 2010 jusqu’à maintenant, si elles sont disponibles.

>>Lire le document (en anglais)

L'OLAF en 2014 : des activités d'enquête efficaces produisant des résultats concrets pour les contribuables européens


En 2014, l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) a obtenu d'excellents résultats en matière de lutte contre la fraude dans l'ensemble de l'Europe. Il a mené un grand nombre d'enquêtes, dont la durée globale s'est encore réduite. L'OLAF a émis son plus grand nombre de recommandations depuis cinq ans. Il a ainsi recommandé le recouvrement de 901 millions d'euros. Ce montant devrait être reversé progressivement au budget de l'UE, ce qui contribuera à financer d'autres projets. «La mission de l'OLAF est de détecter les cas de fraude relatifs à des fonds de l'Union européenne, de mener les enquêtes à ce sujet et de faire cesser ce type d'infractions. Notre travail produit des résultats concrets. Nous veillons à ce que l'argent des contribuables européens soit utilisé conformément à sa destination initiale, à savoir favoriser l'emploi et la croissance en Europe», a déclaré le directeur général de l'OLAF, M. Giovanni Kessler, lors d'une conférence de presse organisée aujourd'hui. «Le bilan de nos activités d'enquête en 2014 confirme les excellents résultats enregistrés par l'OLAF l'année dernière. Nous nous sommes concentrés sur les dossiers qui nécessitaient le plus notre intervention et qui étaient susceptibles d'apporter une réelle valeur ajoutée, c'est-à-dire sur les enquêtes complexes menées dans des domaines tels que les Fonds structurels, les douanes, la contrebande, le commerce et l'aide extérieure. Ces dossiers déboucheront sur des recouvrements substantiels en faveur du budget de l'UE.»
Le texte complet du communiqué de presse ainsi que du Rapport OLAF 2014 sont disponibles sur les liens suivants, dans plusieurs langues: à la une et OLAF Report

Un nouvel examen : le E-TEF

Depuis janvier 2015, l'Alliance de Bordeaux organise également des sessions électroniques du TEF Canada. Ce test d’évaluation en Français, qui s’adresse à des personnes ayant un projet d’immigration au Canada, est également reconnu par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec et peut donc aussi être passé par des personnes désirant s’installer dans cette province.

Dates des prochaines sessions

Lancement de l‘application « ECC-Net: Travel » 2.0

101 situations envisagées en 25 langues pour 30 pays en Europe : le réseau des Centres Européens des Consommateurs lance la version 2 de son application gratuite «ECC-Net: Travel». Quels sont mes droits si la compagnie aérienne anglaise annule mon vol, si mes bagages ne sont pas à mon arrivée à Madrid, si la chambre d’hôtel que j’ai réservée en Croatie est indisponible, si la voiture louée à Rome tombe en panne, si l’appareil photo acheté au Portugal ne fonctionne pas ? Cette application gratuite informe les consommateurs sur leurs droits et grâce à un outil de traduction, les aide aussi à exprimer leur réclamation dans la langue du pays visité. Si elle a déjà séduit près de 40.000 consommateurs européens, la version 2, au Design revisité et à la navigation optimisée devrait convaincre les voyageurs de la télécharger pour cet été. Suite

Un Européen peut demander la protection diplomatique d’un autre État européen

En dehors de l’Europe, un citoyen de l’Union européenne peut demander assistance dans l’ambassade d’un autre État de l’UE, si son État ne dispose pas de représentation diplomatique ou consulaire dans le pays ou le territoire où il se trouve.

Il bénéficie alors de la même protection que les ressortissants de cet État et, en particulier :

  • assistance en cas d’accident ou de maladie grave,
  • aide et rapatriement en cas de difficulté,
  • assistance en cas de décès.

Le site de la Commission européenne répertorie toutes les informations utiles et les coordonnées de contact des ambassades des États de l’UE hors de l’Union.

Pour en savoir plus

eCall

A partir du 31 mars 2018, tous les nouveaux modèles de voitures particulières et utilitaires légers vendus dans l'UE seront équipés du système d'appel d'urgence en cas d'accident grave nommé „ecall". Les Eurodéputés ont définitivement approuvé le 28.04.2015 ce système embarqué qui permettra aux secours d'arriver plus rapidement sur les lieux de l'accident. L'appel automatique devrait transmettre aux services d'urgence le type de véhicule, le carburant utilisé, l'heure et le lieu exact de l'accident, ainsi que le nombre de passagers. Plus d'informations.

Les mobilités étudiantes européennes dans le contexte international

Ce numéro met en perspective les mobilités étudiantes, intereuropéennes et internationales, en abordant les points de vue sociaux, économiques, culturels, et institutionnels. Dans la majorité des cas, il s'agit de prévoir une acquisition de compétences (afin d'accroître son capital social et culturel) tout en poursuivant, le plus souvent, une stratégie en termes de débouchés professionnels, la mobilité permettant d'accroître son capital économique.

BERGERON, Jacqueline ; ROUET, Gilles, revue EUROPEANA, collection KUBABA, série Europe & Asie, L’Harmattan, avril 2015 - 177 p.

Que signifie être jeune dans l’Union européenne aujourd’hui ?

Combien d’enfants vivent dans l’Union européenne (UE)? Et comment leur proportion dans la population a-t-elle évolué et devrait-elle changer dans le futur?

Dans votre pays, les plus jeunes enfants sont –ils gardés plus souvent par leurs parents, des membres de la famille, une assistante maternelle ou une garderie? Comment les jeunes effectuent-ils le passage de l’école au travail?

Quelle influence les technologies de l’information et de la communication ont -elles sur leur vie de tous les jours? Les réponses à ces questions, et bien d’autres, peuvent être trouvées dans la publication phare 1intitulée «Being young in Europe today» diffusée par Eurostat.

Cette nouvelle publication d’Eurostat offre un aperçu de la multitude d’informations relatives aux enfants (âgés de 0 à 14 ans) et aux jeunes (âgés de 15 à 29 ans) qui est disponible sur le site web d’Eurostat. Ces statistiques jouent un rôle important dans l’évaluation des progrès accomplis dans le cadre de la Stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse.

«Being young in Europe today» est divisée en sept chapitres couvrant la démographie, la famille et la société, la santé, l’éducation, l’accès et la participation au marché du travail, les conditions de vie et le monde numérique.

Cette publication est diffusée avec une infographie interactive sur les jeunes Européens. Cet outil ludique est accessible sur le site web d’Eurostat.

À l’occasion du lancement de «Being young in Europe today», quelques jours avant le début de la Semaine européenne de la jeunesse 20156, Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, présente dans un communiqué de presse une petite sélection des indicateurs concernant les enfants et les jeunes que l'on peut trouver dans la publication.

Pour en savoir plus :

le communiqué de presse en français : http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6783802/1-16042015-AP-FR.pdf/c3385c6f-e545-489f-a07e-619842e826b1

Le rapport en anglais : http://ec.europa.eu/eurostat/en/web/products-statistical-books/-/KS-05-14-031

Les Conseillers régionaux en charge de l’Europe d'Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes ouvrent plusieurs chantiers pour la future Région

Le 20 mai dernier à l’invitation d’Yves Debien, Premier Vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes, se tenait à Poitiers une première réunion des représentants élus des trois Régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. L’Aquitaine était représentée par François Maïtia, Vice-président Europe, coopération transfrontalière et interrégionale et le Limousin par Christèle Coursat, Conseillère régionale déléguée à la coopération et aux fonds européens.
Les élus ont validé le travail entrepris par les services sur trois grands chantiers:
    Les programmes européens dans la future grande région;
    La coopération européenne et internationale (coopération européenne, mobilité internationale, solidarité internationale et coopérations bilatérales/multilatérales);
    La mise en place d’un bureau de représentation commun à Bruxelles.
En ce qui concerne les programmes européens, la nouvelle région gèrera près de 2,5 milliards € de 2014 à 2020 (FEDER, FSE, FEADER, FEAMP) mais il a été confirmé que ces programmes seraient mis en œuvre sur les périmètres des régions actuelles. Les principales mises en commun seront liées à la fonction d’autorité de gestion de la nouvelle grande région (systèmes de contrôle et de pilotage notamment).

Accueil des lauréats du concours du logo AbiBac

Le diplôme franco-allemand AbiBac est un grand succès depuis 1994. Il est proposé dans 76 lycées et 68 Gymnasien allemands et reconnu en France comme en Allemagne sans avoir à faire de demande d’équivalence. Pour ses 20 ans, un concours a été lancé afin de trouver un nouveau logo. Les gagnants de ce concours ont été accueillis dans les locaux de l’OFAJ à Paris par Béatrice Angrand qui a tenu à féliciter en personne les 11 élèves du Wentzinger–Gymnasium de Fribourg et 16 élèves du lycée Clemenceau de Montpellier pour leur collaboration en tandem franco-allemand.
Voir le nouveau logo AbiBac

Luxembourg : Présidence de l'Europe au 1er Juillet

De juillet à décembre 2015, le Luxembourg assurera pour la 12e fois la Présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Le Conseil de l'UE est l'instance où se réunissent les ministres des gouvernements de chaque pays membre de l'Union européenne pour adopter des actes législatifs et coordonner les politiques. Assurer la présidence du Conseil de l'UE signifie, entre autres, de planifier et de présider les sessions du Conseil des ministres et une série de réunions de ses instances préparatoires.
La présidence veille au déroulement harmonieux du processus législatif ainsi qu'à une bonne coopération entre les États membres. Les réunions du Conseil sont présidées par le ministre en charge issu du pays assurant la présidence.
Le trio de présidences
Afin d'assurer la continuité des activités du Conseil, les pays assurant la présidence, par groupes de trois, coopèrent de manière renforcée. Ce système a été fixé par le Traité de Lisbonne qui est entré en vigueur en 2009.
Le principal objectif des prochains dix-huit mois consistera à venir totalement à bout de la crise économique et financière et à stimuler la croissance, à renforcer la capacité de l'Union à créer plus d'emplois et à saisir les opportunités qu'offre l'ère numérique, à protéger les droits fondamentaux et à jouer pleinement le rôle qui est le sien dans un monde en évolution rapide.
Les priorités de troïka actuelle (Italie, Lettonie et Luxembourg) qui préside au processus législatif de l'UE du 1er juillet 2014 au 31 décembre 2015, peuvent être consultées ci-après :
Programme de dix-huit mois du Conseil (1er juillet 2014 - 31 décembre 2015)

Votre point de vue sur l’Europe

Le site « Votre point de vue sur l’Europe », géré par la Commission européenne, offre un accès centralisé à un vaste éventail de consultations, de discussions et d’autres outils qui vous permettront de participer activement à l’élaboration des politiques de l’Union européenne. Le site comporte trois grandes sections :

  • Consultations : donnez votre avis et influez sur les politiques européennes.
  • Discussions : débattez des grandes questions actuelles et discutez en ligne avec les responsables européens.
  • Autres outils : découvrez d’autres moyens de vous faire entendre en Europe.

La Commission sonde les idées du grand public pour développer l'économie circulaire

La Commission européenne a lancé une consultation publique afin de recueillir les avis sur les principales options envisageables pour l'élaboration d'une nouvelle approche ambitieuse en matière d'économie circulaire. Les parties prenantes participeront ainsi à la mise au point d'un nouveau plan d'action, qui devrait être présenté d'ici la fin de 2015.
Les choix stratégiques dans l'élaboration d'une économie circulaire compétitive en Europe ne se limiteront pas à la gestion des déchets et porteront sur l'ensemble du cycle de vie des produits en tenant compte de la situation dans tous les États membres, ce qui inclut des mesures relatives à la conception intelligente des produits, à leur réutilisation et à leur réparation, au recyclage, à la consommation durable, à la politique des déchets, aux niveaux de recyclage, à l'utilisation intelligente des matières premières, à la mise en place de marchés plus solides pour les matières premières secondaires ainsi que des mesures sectorielles spécifiques.
La population, les entreprises, toutes les parties intéressées, gouvernementales ou non, ainsi que les pouvoirs publics sont invités à répondre à des questions relatives aux différents éléments du cycle économique et à leur rôle dans la transition vers une économie circulaire. Une consultation publique distincte relative aux distorsions du marché des déchets est déjà en cours et ouverte à toutes les parties prenantes intéressées.

http://ec.europa.eu/environment/consultations/closing_the_loop_en.htm


Le 25 juin 2015, la Commission organisera également à Bruxelles une conférence des parties prenantes dont les résultats alimenteront la consultation.La conférence est ouverte à toutes les parties prenantes désireuses de contribuer à l'élaboration de la politique européenne dans ce domaine.
La consultation sera ouverte jusqu'au 20 août 2015.

La Commission présente le projet de budget de l'UE pour 2016, axé sur l'emploi, la croissance, la migration et l'action au niveau mondial

La Commission a présenté aujourd'hui un projet de budget de l'UE pour 2016 d'un montant de 143,5 milliards d'euros en crédits de paiement, destiné à soutenir la relance de l'économie européenne et à contribuer à l'amélioration de la qualité de vie en Europe et ailleurs dans le monde. Les fonds seront investis dans la stimulation de l'innovation, la création d'emplois, la promotion de la convergence entre les États membres et entre les régions, la gestion plus efficace de la migration et le renforcement du rôle de l'UE en tant qu'acteur mondial. Cette proposition prévoit également des contributions au Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), qui est la clé de voute du plan d'investissement pour l'Europe. Le projet présenté ce jour sera transmis au Parlement européen et aux États membres de l'Union, qui arrêteront ensemble le budget définitif.
Stimuler l'emploi, la croissance et l'investissement
Les grandes lignes du projet de budget de l'UE pour 2016 sont les suivantes:
Attribution de près de la moitié des crédits (66,58 milliards d'euros) à la stimulation de la croissance, de l'emploi et de la compétitivité.
Soutien aux priorités politiques de la Commission européenne, telles que l'Union de l'énergie et le marché unique numérique, par le biais de programmes comme le mécanisme pour l'interconnexion en Europe (1,67 milliard d'euros en 2016).
Affectation d'un montant de 1,8 milliard d'EUR (+ 30 % par rapport à 2015) à Erasmus+, le programme européen pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport, grâce auquel plus de 4 millions de personnes peuvent travailler et étudier dans toute l'UE sur la période 2014-2020.
Amélioration de la compétitivité par le biais de la recherche et de l'innovation grâce à des programmes tels qu'Horizon 2020 (10 milliards d'euros en 2016, en hausse de 11,6 % par rapport à 2015).
Enveloppe de 2 milliards d'euros en engagements et de 500 millions d'euros en paiements pour le fonds de garantie de l'EFSI, en vue de mobiliser 315 milliards d'euros d'investissements pour l'Europe. Le règlement EFSI (notamment les aspects budgétaires de la nouvelle structure d'investissement) fait actuellement l'objet de négociations entre le Parlement européen et les États membres.
Affectation d'une somme totale de 42,86 milliards d'euros à l'agriculture.
Pour en savoir plus :

L'Europe peut mieux réglementer

Par Frans Timmermans, vice président de la commission européenne

L'Europe est mesure de mieux réglementer, pour faciliter la vie des entreprises et des citoyens.

Cette semaine, la Commission a adopté son programme pour une meilleure réglementation, qui constitue l'une de ses dix priorités pour 2015. Par rapport au «marché unique numérique» ou à «l'Union de l'énergie», ce programme peut sembler moins glamour, mais il est en fait très important et changera réellement la vie quotidienne des gens. Les réformes qu'il prévoit modifieront la manière de légiférer de l'UE.
Nous voulons donner davantage la parole aux citoyens, aux entreprises, aux ONG, aux autorités locales et à toute personne concernée par la réglementation de l'UE dans sa vie quotidienne. Nous voulons qu'ils puissent nous dire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, mais plus important encore, comment ils souhaiteraient voir améliorer les choses. Peut-être sont-ils accaparés par les formulaires papier et souhaiteraient-ils que nous instaurions un système de traitement en ligne? Ou peut-être trouvent-ils que l'homologation de nouveaux produits prend trop de temps et ont-ils des idées pour mettre en place un système plus rapide mais tout aussi sûr?

Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-europe-peut-mieux-reglementer-478803.html

Attestation EuroMobipro

Cet arrêté crée à titre expérimental une attestation dénommée « EuroMobipro », jointe au diplôme du baccalauréat professionnel destinée aux élèves d’un établissement public ou privé sous contrat, apprentis dans un centre de formation d’apprentis ou une section d’apprentissage habilités, stagiaires de la formation professionnelle continue dans un établissement public indiquant qu’ils ont effectué une partie de leur période de formation dans le cadre d’une mobilité.

>>Lire l’arrêté du 13 avril 2015

Évaluation de la politique de cohésion: les régions de l'UE, la présidence lettone et la Commission estiment qu'il est temps de simplifier les procédures et d'accélérer la mise en œuvre du programme urbain

La commission de la politique de cohésion territoriale (COTER) du Comité européen des régions, réunie à Riga, a dressé le bilan des négociations relatives aux programmes opérationnels pour la période 2014-2020
 
La simplification radicale des procédures administratives de la politique de cohésion, une vision plus claire de la façon dont les nouveaux outils, tels que les investissements territoriaux intégrés, devraient fonctionner ainsi que l'adoption rapide d'un programme urbain pour l'UE: telles sont les priorités mises en avant par les membres de la commission COTER lors d'une réunion qui s'est tenue le 12 mai à Riga. Au cours de cette rencontre, le ministre letton du développement régional, M. Kaspars Gerhards, a également souligné l'importance des travaux entrepris par la présidence lettone de l'UE en coopération avec le Comité européen des régions (CdR) pour évaluer la mise en œuvre de la réforme de la politique de cohésion de l'UE.
 
La Commission européenne met la dernière main à l'adoption des programmes d'investissement élaborés par les gouvernements nationaux, régionaux et locaux, qui exploiteront plus de 350 milliards d'euros de fonds mis à disposition au titre de la politique de cohésion de l'UE pour la période 2014-2020. Le CdR s'attelle à réaliser une évaluation préliminaire de l'exercice de programmation, afin de comprendre quelles sont les tendances principales dans les stratégies d'investissement des régions et des villes et d'examiner l'incidence des nouvelles réglementations adoptées en 2013.

Pour plus d'informations:  Galerie photos

 

Rapport sur la mise en oeuvre du processus de Bologne pour l'Education Supérieure en Europe en 2015

Ce rapport donne un aperçu de l'état de mise en œuvre du processus de Bologne à travers les 47 pays de l'Espace européen de l'enseignement supérieur (EEES ) . Il fournit des informations qualitatives et quantitatives complètes sur tous les principaux aspects de la réforme de l'enseignement supérieur visant à un EEES qui fonctionne bien. Le rapport a été élaboré par Eurydice , Eurostat et Eurostudent pour la Conférence ministérielle à Erevan (14-15 mai 2015) et le travail a été supervisé par le Groupe de suivi de Bologne ( BFUG ) .

Pour lire le rapport (en anglais) : EN

Rapport sur le temps d'enseignement en fonction des matières dans l'Europe

Une analyse de la durée recommandée d'instruction annuel suggère que les pays mettent l'accent, de manière  très similaire, sur les compétences de base dans l'enseignement obligatoire.
Au niveau primaire, c'est la lecture, l'écriture et la littérature (environ 25% du temps total d'instruction) qui sont privilégiées dans la majorité des pays. Les mathématiques prennent la deuxième plus grande part du temps total d'instruction, environ 15%.
De nombreux pays mettent davantage l'accent sur les langues au niveau secondaire plutôt qu'au niveau primaire.
Ce rapport comprend des informations sur le temps d'instruction avec des fiches de données nationales, et des notes spécifiques sur certain pays. Les données sont présentées dans des diagrammes, détaillant le temps d'instruction par pays, par grade et par sujet. La collecte des données a eu lieu dans les 28 États membres de l'UE ainsi que l'Islande, le Liechtenstein, le Monténégro, la Norvège, la Serbie et la Turquie.
La collecte des données était une entreprise commune entre le réseau Eurydice et l'OCDE (réseau NESLI). L'année de référence est 2014/15.

Pour lire le rapport (en anglais) : cliquez ici

Valorisez votre projet linguistique avec le Label européen des langues

Depuis plus de 10 ans maintenant, l'Agence Erasmus+ France / Education & Formation organise le label européen des langues, récompensent les projets pédagogiques les plus innovants, en matière d'apprentissage et d'enseignement des langues étrangères et qui concernant toutes les langues y compris les langues non européennes, tout type de structure (établissements scolaires, entreprises, universités etc.) et tout public.
Trois critères pour être labellisé : innovation, pertinence et transférabilité du projet dans d'autres contextes éducatifs, pour d'autres langues et d'autres publics.
Afin de valoriser votre projet linguistique à l'échelle nationale et européenne, envoyez votre candidature avant le 15 juillet 2015 minuit. 
Les responsables des projets primés se verront remettre le label européen lors d'un évènement prestigieux organisé par l'Agence Erasmus +France / Education & Formation.
De nombreux partenaires ont déjà rejoint le Label européen des langues : CIEP, eTwinning, ESN, CANOPE, Jeunes européens, Fondation Alliance française, Primlangues, Emilangues, Educavox.

L'agence recherche encore des partenaires pour la promotion des projets labelisés dans le secteur "entreprise". si vous êtes intéressé, merci de contacter : pauline.baudou@agence-erasmus.fr

Plus d'informations et candidature 

34,6 millions d'euros du FEDER pour un hôpital conforme aux normes parasismiques à Fort de France

La Commission Européenne a approuvé un investissement de 34,2 millions d'euros du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) pour construire un nouveau bâtiment hospitalier de près de 29 000 m2 conforme aux normes de protection sismique sur le site du CHU de Martinique, à Fort de France. Le projet devrait être terminé à la fin de 2015.
La Commissaire à la Politique régionale, Corina Creţu, a commenté: « Après les terribles tremblements de terre en Haïti et plus récemment au Népal, il est indispensable que les zones à risque comme la Martinique soient pourvues d'hôpitaux capables de résister à des tremblements de terre. Grâce aux Fonds structurels européens, cet hôpital construit aux normes antisismiques en vigueur restera totalement opérationnel et performant en cas de catastrophe naturelle survenue sur l'île ou dans la région, ce qui contribuera à sauver des vies.»
Cet investissement sera financé par le programme opérationnel d'intervention du Fonds européen de développement régional (FEDER) au titre de l'objectif «convergence » dans la région Martinique en France, au titre de l'axe prioritaire «Compenser les surcoûts induits par l'ultra-périphérie et les autres handicaps structurels» du programme opérationnel. L'Union européenne via le FEDER cofinance le projet à hauteur de 34,6 millions d'euros, le coût total du projet étant de 138 millions d'euros.

Liens utiles:
Grands projets cofinancés par l'UE

Le Conseil européen en 2014

Dans le document "Conseil européen en 2014", le président du Conseil européen , Donald Tusk, et l'ancien président Herman Van Rompuyshare donnent leur point de vue sur les événements qui ont marqué l'année et le président Tusk met en évidence les principales questions que l'UE devra affronter en 2015. Au cours de l'année 2014 , les dirigeants de l'UE ont principalement travaillé sur l'Ukraine, le climat et l'énergie, l'économie, et la fixation d'un ordre du jour pour les prochaines années.
La publication comprend également toutes les conclusions et les déclarations émises par les chefs d' État ou de gouvernement en 2014 au Conseil européen et est disponible en 23 langues .

Téléchargez-le ici : www.consilium.europa.eu/en/documents-publications/publications

Les droits fondamentaux au centre des politiques de l'UE grâce à la Charte européenne

La Commission européenne a publié, ce jour, le rapport 2014 sur l'application de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.
La nouvelle Commission s'attache à garantir une protection et une promotion efficaces des droits fondamentaux dans l'Union européenne. En outre, elle organisera, chaque année, un colloque sur les droits fondamentaux afin d'éveiller les consciences et d'approfondir le débat. Le premier colloque, qui aura lieu les 1er et 2 octobre 2015, sera axé sur la promotion de la tolérance et du respect, et mettra particulièrement l'accent sur la prévention de l'antisémitisme et de l'islamophobie et sur la lutte contre ces phénomènes.
L'édition 2014 du rapport marque également l'introduction d'une section sur l'importante question d'actualité des droits fondamentaux dans la sphère numérique. En effet, si la révolution numérique a ouvert des perspectives pour tous (entreprises, citoyens et société dans son ensemble), elle a également fait naître des préoccupations quant à l'effectivité de la protection des droits fondamentaux au sein de cet environnement. Or chacun a le droit de bénéficier d'une protection suffisante de leurs droits fondamentaux en ligne et hors ligne, ce qui comprend notamment la protection des données à caractère personnel, garantie par l'article 8 de la charte.
Par ailleurs, les juridictions de l'Union européenne se sont référées à la charte dans 210 de leurs décisions en 2014, soit un chiffre en progression par rapport aux années précédentes: 114 en 2013, 97 en 2012 et 43 en 2011. Cette évolution constitue un pas important sur la voie d'un système plus cohérent de protection des droits fondamentaux qui garantisse un même niveau de protection dans l'ensemble des États membres, chaque fois que le droit de l'Union est mis en œuvre.
Les juges nationaux jouent, eux aussi, un rôle essentiel dans la défense des droits fondamentaux et du principe de l'État de droit. En 2014, en effet, les tribunaux nationaux des États membres ont fait référence à la Charte comme source d'orientation et d'inspiration dans un nombre croissant d'affaires.

Pour de plus amples informations:
Rapport 2014 sur l'application de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne
Fiche récapitulative
Eurobaromètre: http://ec.europa.eu/justice/fundamental-rights/files/2014_charter_eurobarometer_en.pdf

L'Union Européenne s'engage contre les sacs plastiques

Ils prennent seulement cinq secondes à être fabriqués et sont utilisés seulement cinq minutes, mais ils prennent 500 ans à se décomposer complètement. En moyenne, chaque personne en Europe utilise 190 sacs en plastique par an. Cela équivaut à 100 milliards de sacs, dont huit milliards qui finiront dans les lacs et les rivières ou dans la campagne et sur les routes . Les effets sont alarmants, comme des animaux marins et les oiseaux confondent ces sacs avec la nourriture et l'ingèrent. Des études ont montré que 94% des oiseaux dans la mer du Nord avaient des sacs plastique dans leur estomac. Pour lutter contre ce problème , l'UE tente de réduire l'utilisation de sacs en plastique à travers l'ensemble de l'UE par la mise en œuvre d'une taxe obligatoire sur les sacs à usage unique en plastique à partir de 2018 ou en limitant l'utilisation des sacs par habitant à partir de 2019, cette vidéo vous présente ces actions : http://europarltv.europa.eu/

Internet des Objets

Public ciblé : PME, startups

La Commission européenne lance l'Alliance for Internet Of Things Innovation (AIOTI) qui a pour but de structurer et de coordonner, au niveau euro-péen, la recherche et l'innovation dans le domaine de l'internet des objets. Secteurs représentés : énergie, services, automobile, mobilité, éclairage, bâtiments, soins de santé... Pour encourager l'adhésion des PME et startups, la Commission européenne lance un appel à expression d'intérêt. Tous les acteurs qui veulent prendre une place dans le domaine de l'internet des objets en Europe ou qui souhaitent participer à des projets d'innovation en 2016 et 2017 sont invités à rejoindre cette alliance. C'est notamment au sein de cette alliance que se créeront les consortiums des futurs appels à projets sur l'internet des objets et ses applications.
Informations

La Commission européenne dévoile le nom des lauréats du prix 2015 de littérature de l'Union européenne Gaëlle Josse est la lauréate française

Le nom des lauréats de l'édition 2015 du Prix de littérature de l'Union européenne a été dévoilé au salon du livre de Londres. Les vainqueurs de cette année sont Carolina Schutti (Autriche); Luka Bekavac (Croatie); Gaëlle Josse (France); Edina Szvoren (Hongrie); Donal Ryan (Irlande); Lorenzo Amurri (Italie); Undinė Radzevičiūtė (Lituanie); Ida Hegazi Høyer (Norvège); Magdalena Parys (Pologne); David Machado (Portugal); Svetlana Zuchova (Slovaquie) et Sara Stridsberg (Suède).
Le prix récompense les meilleurs auteurs nouveaux et émergents en Europe, et s'ouvre à tous les pays participant à "Europe Créative", le programme de l'Union européenne pour les secteurs de la création et de la culture.
 
Parmi les heureux élus, saluons Gaëlle Josse, récompensée pour son ouvrage "Le dernier gardien d'Ellis Island" aux éditions Noir sur Blanc. Venue à la littérature par la poésie, cette écrivaine de 54 ans, nous livre un récit vif et intuitif. Dans ce petit opuscule, l'auteure nous plonge dans le New-York des années 50. Elle nous relate les tiraillements du dernier gardien d'Ellis Island, célèbre centre de réception des immigrants au large de la Big apple.
 
Tibor Navracsics, Commissaire pour l'éducation, la culture, la jeunesse et le sport adresse : "[Ses] plus chaleureuses félicitations à tous les vainqueurs du Prix de littérature de l'Union européenne. Ce prix est unique, car il est le seul à récompenser de nouveaux auteurs venus de l'Europe entière, et ce indépendamment de leurs pays d'origine ou de leurs langues".

Pour en savoir plus : European Union Prize for Littérature 

Forum mondial de la démocratie du 18 au 20 Novembre 2015 - Appel à manifestation d'intérêt

Le Forum mondial de la démocratie est un rassemblement annuel organisé à Strasbourg, au cours duquel des leaders, des faiseurs d'opinion, des innovateurs sociaux, des militants de la société civile et des représentants des entreprises, des milieux universitaires et des médias sont invités à échanger leurs points de vue sur des questions essentielles ayant trait à la démocratie dans le monde.

La quatrième édition du Forum mondial pour la démocratie, qui aura lieu du 18 au 20 Novembre 2015, se concentrera sur les défis auxquels sont confrontées les démocraties dans la lutte contre les risques  liés à la sécurité sans compromettre la liberté et la stabilité démocratique.

Les organisations sont invitées à manifester leur intérêt à présenter un exemple , une initiative ou une idée  en lien avec ce thème , à forum_democracy@coe.int avant le 15 mai 2015.

Veuillez lire le document de réflexion du Forum ou visiter les sites suivants pour plus d'informations sur le Forum mondial de la démocratie 2015 : 

www.world-forum-democracy.org

www.facebook.com/wfdemocracy

Pour plus d'information, vous pouvez contacter : Kati Ormos  à  katalin.ormos@coe.int

2015 ANNEE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT

tl_files/documents/logo_AED.jpg

A l’aube d’un nouveau cadre pour le développement et alors que les Objectifs du Millénaire pour le développement arrivent à leur terme, l’Union européenne a dédié, pour la première fois depuis 30 ans, une année européenne à une politique extérieure de l’Union : la politique d’aide au développement et de coopération.

Le site web de L'Année européenne du développement vous invite à explorer le monde dynamique et multiple de la coopération au développement de l'UE. Rencontrez nos partenaires de toute l'Europe, lisez des témoignages du monde entier et découvrez comment vous pouvez participer.

Vous pouvez enrichir de vos idées et réflexions les débats nationaux et internationaux sur le développement, vous engagez dans un organisme actif dans le déveleoppement, etc

En savoir + : https://europa.eu/eyd2015/fr

ANNÉE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT EN FRANCE

tl_files/documents/logo_AED.jpgLe site officiel en France vous informe sur les objectifs et le programme de cette année, sur les organisations impliquées et les projets mis en oeuvre en 2015, ainsi que sur l'aide au développement en France et en Europe. Il a été réalisé par Toute l'Europe.

http://www.developpement2015.fr

Approbation du programme national de Développement rural

tl_files/image-contenu/EuropeDirect.jpg

Pour en savoir + : Lire le communiqué de presse qui vient de paraitre :

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-4424_fr.htm

- La Fiche concernant l'adoption du Programme Spécifique du Réseau Rural National 2014-2020 pour la France : http://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/country-files/fr/factsheet-rural-network_fr.pdf

A signaler ! Le cadre national étant toujours en cours de discussion avant de pouvoir déboucher sur l'approbation des programmes régionaux.

ENGLISH FOR SCHOOLS

Donner envie d'apprendre l'anglais : telle est la vocation du site English for Schools créé par le CNED en partenariat avec le British Council.

C'est un outil en ligne pour l'apprentissage de l'anglais conçu pour les enfants, leurs parents et les enseignants de l'école élémentaire.

http://kids.englishforschools.fr/

FONDS DE COOPERATION AQUITAINE/ QUEBEC

Objectifs :

- renforcer les échanges entre l’Aquitaine et le Québec, en accompagnant les acteurs associatifs, économiques et institutionnels aquitains dans le développement de projets de coopération avec des partenaires issus de ces régions.

- soutenir la réalisation de projets de coopération structurants, engageant les acteurs des différents territoires dans des relations durables.

Bénéficiaires : Associations, 
 entreprises
, établissements publics (universités, lycées, etc.), 
 collectivités locales, 
 chambres consulaires. Les porteurs de projets doivent impérativement avoir leur siège en Aquitaine.

Pas de date limite de dépôt des dossiers : possibilité de déposer toute l’année

Domaines éligibles pour le Québec :
 Développement économique et innovation, 
éducation et formation professionnelle
, recherche et enseignement supérieur,
 culture, 
 environnement, développement durable.

Contacts :

Pôle Affaires européennes et internationales
fci@aquitaine.fr
 Tél : 05 57 57 86 41
- Fax : 05 57 57 86 32

http://les-aides.aquitaine.fr/article647.html

PROGRAMME DE TRAVAIL DE LA COMMISSION EUROPÉENNE

tl_files/image-contenu/EuropeDirect.jpgLe programme de travail de la Commission européenne a été présenté en session plénière du Parlement européen, le 16 décembre ; il prévoit de concentrer son action sur un nombre limité d'actions concrètes, et de retirer certaines propositions législatives en attente.

En savoir + : Communiqué de presse : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-2703_fr.htm

Programme de travail 2015 : http://ec.europa.eu/atwork/pdf/cwp_2015_fr.pdf


FONDS DE COOPERATION AQUITAINE /EMILIE ROMAGNE et HESSE

Objectifs :

- renforcer les échanges entre l’Aquitaine  ses régions partenaires (Hesse, Emilie Romagne), en accompagnant les acteurs associatifs, économiques et institutionnels aquitains dans le développement de projets de coopération avec des partenaires issus de ces régions. 

- soutenir la réalisation de projets de coopération structurants, engageant les acteurs des différents territoires dans des relations durables.

Bénéficiaires : Associations, 
 entreprises
,  établissements publics (universités, lycées, etc.), 
 collectivités locales, 
 chambres consulaires. Les porteurs de projets doivent impérativement avoir leur siège en Aquitaine.

Pas de date limite de dépôt des dossiers : possibilité de déposer toute l’année

Domaines éligibles pour la Hesse et l’Emilie-Romagne :
 Enseignement supérieur et recherche
 Education et formation professionnelle
 Culture
 Environnement, développement durable
 Economie
 Echanges citoyens

Contacts : 

Pôle Affaires européennes et internationales
fci@aquitaine.fr
Tél : 05 57 57 86 41
Fax : 05 57 57 86 32

http://les-aides.aquitaine.fr/article647.html

A LA DECOUVERTE DE L'EUROPE

tl_files/image-contenu/Decouverte.jpgÀ la découverte de l'Europe!


Cette brochure, pleine d'informations et d'illustrations colorées, donne un aperçu vivant de l’Europe et explique brièvement ce qu’est l’Union européenne et comment elle fonctionne.

DISPONIBLE GRATUITEMENT AU CENTRE EUROPE DIRECT CIJA - 125 cours Alsace et Lorraine à Bordeaux

En téléchargement sur : http://bookshop.europa.eu/fr/



CHEZ NOUS EN EUROPE

tl_files/image-contenu/Chez nous.jpgChez nous en Europe


Du drapeau de l’UE aux plats traditionnels de chaque pays de l’Union, cette brochure permet de familiariser les jeunes lecteurs à l’Union européenne de manière intéressante et colorée. Elle présente des informations intéressantes sur le rôle de l’UE dans différents domaines.

Faire correspondre la langue, le drapeau et la nourriture à chaque pays permettra également d’intéresser les enfants de 6 à 9 ans.

DISPONIBLE GRATUITEMENT AU CENTRE EUROPE DIRECT CIJA - 125 cours Alsace et Lorraine à Bordeaux

E-TWINNING

tl_files/image-contenu/ETwinning.pngE-Twinning est une action de la Commission européenne qui appartient au programme Erasmus +.

Elle aide les professeurs des 32 pays participants à entrer en relation et à mener des projets collaboratifs d'échange à distance avec leurs classes.

C'est aussi un réseau social d'enseignants motivés, innovants ; professeurs de toute discipline, tout niveau depuis la maternelle à la terminale, quelle que soit la langue utilisée. Ce réseau permet des échanges dans le cadre des projets mais aussi dans un cadre informel avec des forums, des groupes, des formations.

La plateforme eTwinning est gratuite.

En savoir + :  http://www.etwinning.fr 

 Contact 
Bureau national : contact@etwinning.fr-

En Aquitaine avec l'Europe

A voir : le webdocumentaire « En Aquitaine avec l'Europe »

Les thèmes proposés  (Dépassons les frontières / Progressons ensemble / Inventons demain/ Préservons notre qualité de vie) sont illustrés  par 18 reportages avec des témoignages sur des projets locaux cofinancés par l'Europe .
L’Europe, c'est quoi : une journée d'Aquitains avec l'Europe / les idées reçues des Aquitains sur l'Europe / le circuit animé du financement européen
Et des infos pour aller plus loin : des ressources locales pour s'informer, déposer un projet, participer...

Disponible en 7 langues.

http://enaquitaineavecleurope.eu

A LIRE : BD PARTENAIRES

tl_files/image-contenu/Partenaires.jpgUne bande dessinée de projets concrets soutenus par l'Union européenne.

Les six histoires réunies dans cet album, basées sur des projets réels, illustrent l’action de l’Union européenne pour réduire le

A télécharger : http://bookshop.europa.eu/fr/home/Rubrique « BD »s différences de niveau de vie et soutenir les régions dans leur développement

Carte européenne d’assurance maladie : Téléchargez l’application!

Vous partez en vacances dans l'Union européenne : pensez à votre carte européenne d'assurance maladie et téléchargez l'application
L’application CEAM donne accès aux numéros de téléphone d’urgence ainsi qu’à des informations sur la CEAM, les soins pris en charge et leur coût, les modalités de remboursement et les services auxquels s’adresser en cas de perte de la carte. Elle couvre les 28 États membres de l'Union, l’Islande, le Lichtenstein, la Norvège et la Suisse. Elle est disponible dans 25 langues et permet à son utilisateur de passer d’une langue à une autre. Il convient toutefois de rappeler que l’application ne remplace pas la CEAM.
http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=559&langId=fr